D’où viennent les expressions françaises ?

Lune de miel anglaise et nuits blanches russes

 

Vous les utilisez et/ou entendez souvent, vous vous êtes peut-être déjà demandé d’où venaient leurs origines, et Open Minded va vous répondre.

Le Daily Geek Show a répertorié une vingtaine d’expressions françaises, afin d’expliquer leur origine. Petit aperçu avec cinq d’entre elles, dont l’histoire va peut-être vous surprendre !

 

Être un cordon bleu

A la fin du XVIème siècle, Henri III est roi de France. Il crée une distinction pour les élites du royaume : le cordon bleu. Par la suite, la distinction est restée, et on pouvait souvent entendre des cuisinier(ère)s se vanter, en plaisantant, de « mériter le cordon bleu ». En 1832, l’Académie française entre officiellement l’expression « être un cordon bleu » comme désignant les meilleur(ère)s cuisinier(ère)s.

Les Allemands et les Anglais disent d’ailleurs eux aussi « cordon bleu » à la française.

expressions

Se tirer la bourre

A partir du XIIème siècle, la « bourre » désigne les amas de poils d’animaux servant à remplir des objets comme des coussins. Deux hypothèses sont émises sur l’arrivée de cette expression dans le langage : d’abord, la lutte. Les lutteurs de foire se battaient torse nu, et parfois s’arrachaient les poils, au sens propre, pendant leurs duels. Les spectateurs se disaient donc apparemment que les combattants se « tiraient la bourre ». L’autre hypothèse serait à chercher du côté de la chasse, pratique très répandue à l’époque. Les chiens de chasse arrachaient les poils de leurs proies lorsqu’ils s’attaquaient à elles. On peut donc dire que les chiens « tiraient la bourre » de la proie.

 

Une lune de miel

Cette expression serait issue de l’anglais. En effet, au XVIème siècle, l’expression honeymoon, traduction littérale est employée, notamment dans un recueil de proverbes de de John Heywood. Il se trouve que les anciennes civilisations avaient pour habitude d’offrir des cadeaux au marié. En Chine et en Inde, le père de la mariée offrait du sucre, les peuples germaniques (comme par exemple les anglo-saxons), comme avant eux les Babyloniens offraient de l’hydromel (bière au miel), tandis que les Pharaons de l’Egypte antique ne buvaient exclusivement qu’une boisson à base de miel et de propolis durant les 28 jours après le mariage. Enfin, à ces époques, les mois étaient basés sur les cycles lunaires (28 jours), donc le mois suivant le mariage, est devenu la « lune de miel ».

À LIRE :   Rage Against the Machine X Run the Jewels
expressions

Point barre !

L’explication la plus probable de cette expression du XXème siècle vient des dactylographes. Les machines à écrire ont introduit la « barre d’espace ». Autrement dit, quand on achève une phrase ont tape sur le point, puis la barre. Depuis, on utilise plus souvent « point, à la ligne », et les autres pays utilisent souvent une expression synonyme, comme « point final ».

 

Une nuit blanche

Un mariage blanc, une balle à blanc, un examen blanc : en français, le blanc signifie la nullité ou l’absence. En d’autre terme, une nuit blanche est une absence de nuit, une absence de sommeil. Une autre théorie nous vient de Russie. Catherine II de Russie règnait au XVIIIème sur le royaume des Tsars. Les bourgeois et aristocrates français appréciaient les étés russes, dont les nuits étaient courtes et claires. A Saint-Petersbourg, le Festival des Nuits Blanches attirait une foule nombreuse. Entre la manque d’obscurité et le festival, les gens dormaient peu et préféraient s’amuser : faire une nuit blanche est devenu synonyme de ne pas dormir.

En Espagne, en Pologne, ou encore en Roumanie, on utilise la même expression.

expressions

 

Retrouvez d’autres expressions expliquées sur le Daily Geek Show.