L’artiste Deborah de Robertis s’est dénudée à Lourdes

Une nouvelle performance empli de sens

De ses performance qui choquent, alertent et surtout interpellent, l’artiste Deborah de Robertis interroge l’art et ses représentations, et la place des femmes dans l’histoire.

Deborah de Robertis

La performeuse féministe a commencé à attirer l’attention médiatique en 2014 lorsqu’elle s’assit par terre, cuisses écartées et vulve apparente, devant la célèbre oeuvre de Coubert, L’Origine du monde. S’ensuit des happenings artistiques et militants qui ont le mérite d’éveiller les consciences et secouer les conceptions figées.

Deborah de Robertis

Sa dernière performance s’est déroulée à Lourdes. Deborah de Robertis s‘est dénudée dans le sanctuaire de Lourdes, les mains jointes et la tête couverte d’un voile bleu pour représenter la Vierge Marie ainsi que Marie Madeleine, « une femme libre qui a été diffamée, invisibilisée et dont l’image a été déformée car trop incarnée et trop sexuée » rapporte Deborah.

Quelques secondes après son acte,  son corps dénudé a été recouvert et les forces de l’ordre ont fait irruption pour couvrir un « acte d’exhibitionnisme qui a choqué des fidèles présents » relate le communiqué du Sanctuaire de Lourdes.

À LIRE :   Dead Obies, rap supersonique en direct du Canada
Deborah de Robertis

L’artiste va être jugée pour exhibition sexuelle le 19 mai prochain devant le tribunal correctionnel de Tarbes. Une décision que l’artiste va contester, comme à chaque rappel à la loi et garde à vue, n’ayant pour l’instant jamais abouti à une condamnation. L’artiste a publié un droit de réponse à la suite de sa performance, dont voici un extrait : « Ce geste est un hymne à la vie, d’où le titre L’Origine de la vie, en référence à L’Origine du monde. Si l’on observe attentivement, nous pouvons voir que le dessin des plis du voile de certaines vierges imite parfaitement les formes de sexe féminin. » Coûte que coûte, Deborah de Robertis continuera à libérer les femmes des carcans dans lesquels elles sont emprisonnés, performances après performances.

 

Publicités