Le Rock Arabe, micro-festival les 4 et 5 octobre au 1999

Le rock et la musique arabe à l’honneur pour le nouveau festival de Guido d’Acid Arab

Rock Arabe

Les 4 et 5 octobre prochains aura lieu un micro-festival à Paris, Le Rock Arabe. Ce festival se veut avant tout être un pont, pont entre plusieurs influences, plusieurs styles de musique mais également entre plusieurs cultures.

Hasard du calendrier, ce festival se tiendra alors que Racid Taha s’est éteint le 12 septembre dernier. Rachid Taha était le symbole du rapprochement entre musique orientale et rock, lui qui ayant grandi en France n’a jamais oublié ses origines algériennes dans sa musique.

Rachid Taha
Rachid Taha – Paris – 11/2012 © Mathieu Zazzo

À l’initiative de Guido, membre du très célèbre groupe Acid Arab, ce festival qui se tiendra au 1999 est avant tout un événement qui rassemble des artistes d’horizons différents mais qui ont pour point commun de mettre en avant la musique et plus largement la culture arabe.

Guido Acid Arab

Guido, dans un premier temps, qui avec Acid Arab a permis à deux styles de se mélanger, d’un côté la musique orientale et de l’autre l’acid house venue des ghettos des États-Unis. Shadi Khries, dj et percussionniste, mélange à merveille des sonorités électroniques et de la musique traditionnelle jordanienne. Il œuvre également pour l’ouverture de ce pays à la musique électronique avec son festival qui a lieu en plein désert bédouin, le Wadi Rum Electro Festival.

À LIRE :   Les meilleurs films du Sundance Festival bientôt chez toi
Wadi Rum electro festival

Mais l’idée de ce festival est avant tout née d’un coup de foudre pour deux groupes qui seront tous deux en live pendant le festival. Teleferik, qui sera sur scène le 4 octobre, est un duo en tous points métissé, ils sont franco-libanais, chantent en français, anglais et libanais et intègrent aussi bien de la guitare électrique à leur musique que des claviers orientaux. Le 5 octobre, c’est Mauvais Oeil qui prend le contrôle. Projet initié par Sarah Ben Abdallah, qui n’est autre que l’interprète du morceau « Al Warda » de La Femme, c’est un savant mélange de raï et cold wave psyché. On se laisse envoûter par leur musique qui touche au plus profond et ressemble à des incantations divines.

Avec ces groupes, on retrouve donc Guido et Shadi Khries mais également Ida Coen, projet secret et pendant féminin d’un artiste franco-libanais bien connu, sa musique navigue en eaux troubles entre rock, club et orient.

Shadi-khries
Shadi-khries

Donc si tu as envie de t’évader un court instant, ce festival est fait pour toi et t’amènera à coup sûr dans des contrées orientales. On espère t’y voir, en tout cas, nous, on y sera !

Pour les intéressés, les places sont en vente ici : https://www.weezevent.com/le-rock-arabe.

Publicités