Comment faire l’amour dans l’eau sans (trop) galérer

Un fantasme compliqué, mais pas impossible

Que ce soit la piscine, la mer, la douche ou la baignoire, faire l’amour dans l’eau a toujours excité un grand nombre de personnes. Une influence des scènes de films ? C’est possible. Sache qu’il y a des techniques pour pouvoir rendre ce moment plus facile à gérer (avoue-le, c’est une vraie galère…). Par contre, il y aussi quelques précautions à prendre avant de se jeter à l’eau les petits coquins.

La douche

Sous la douche, l’eau en cascade rend l’instant réellement érotique, comme dans les films. Mais dans les films, ils ne montrent pas la réalité : ça glisse. Il ne faut pas tenter des positions trop acrobatiques. Il vaut mieux opter pour la levrette, sauf si votre partenaire est suffisamment musclé et qu’il peut vous porter pendant que vous enroulez vos jambes autour de sa taille. 

amour eau
© Giphy

La plage

Même si c’est l’élément le plus naturel pour faire l’amour dans l’eau, le sel contenu dans la mer peut provoquer des irritations et des brûlures du vagin. De plus, elle renferme beaucoup de bactéries et de microbes, donc rince-toi bien à l’eau claire après une scène érotique dans l’océan. En mer, face à face, personne ne s’imaginera ce qui se déroule dans la houle et l’excitation est ici à son comble…

amour eau
© N’oublie jamais

La piscine

Si ce n’est pas une piscine privé (c’est valable pour la plage aussi d’ailleurs) il faudra faire attention à ne pas vous faire surprendre; faire l’amour dans un lieu public peut être puni de 15 000 € d’amende et d’un an d’emprisonnement… De plus, le chlore présent dans l’eau des piscines peut entraîner des mycoses sans même avoir de rapports sexuels, alors tu t’imagines bien qu’avec la pénétration c’est pire. Pour les éviter, il faut très bien se rincer après le rapport avec un gel intime, de préférence au pH neutre.

amour eau
© We heart it

Le préservatif

Mettre un préservatif sous l’eau, c’est compliqué. Il est préférable de l’enfiler et de le retirer en dehors de l’eau. Prend tout de même garde à ce que celui-ci ne se rompe pas, car l’eau de mer peut provoquer un dessèchement de l’intérieur du vagin et donc un déchirement possible du préservatif. C’est toujours mieux d’utiliser un autre moyen de contraception (si c’est avec votre partenaire régulier(e)…).

À LIRE :   Jurer, c'est pas forcément être une merde en vocabulaire
capote
© Giphy

Le lubrifiant

Pour favoriser la pénétration, choisissez un lubrifiant résistant à l’eau (à base de silicone par exemple). Et pour que le rapport soit bien lubrifié, il faut également éviter les eaux trop calcaires (ce sera difficile à Paris…).

amour eau
© Giphy

L’effet ventouse

Même si il est rare, ce n’est pas un mythe. C’est possible de se retrouver « coincés« , et faire l’amour dans l’eau est la cause première. Il faut faire attention à ne pas être totalement immergés afin d’éviter de devoir faire appel à des médecins pour vous « décoincer »…

amour eau
© Giphy

Par NBD.