Le « Déjà-vu » : une simulation apporte des réponses réconfortantes

Comprendra qui pourra!

Ça t’est déjà arrivé, cette sensation folle d’avoir déjà vécu une scène, ou de l’avoir rêvé?  Ça te prend d’un coup, sans te prévenir, c’est plutôt perturbant pour certains, pour d’autres c’est fascinant parce qu’ils ont l’impression de voir l’avenir. De nombreuses théories disent que cela relève du paranormal:  souvenir d’une vie passée, prémonition…really nigga? Des scientifiques ont tenté de trouver des explications rationnelles qui vont peut-être te réconforter, une théorie qui va a l’encontre d’un « ralentissement » du cerveau.

déjà vu
© MISTER NOBODY

Que se passe-t-il dans notre cerveau?

Des chercheurs de l’Université de St-Andrew (Ecosse) ont comme nous tous, été curieux vis-à-vis de ce phénomène, alors ils ont tenté de visualiser l’activité cérébrale chez 21 volontaires par IRMf (imagerie utilisée pour l’étude du fonctionnement du cerveau). Tu te demandes probablement comment ils ont pu faire une étude sur un événement imprévisible comme le déjà-vu… L’idée d’Akira O’Connor, neuropsychologue, était de simuler l’impression de déjà-vu en créant des souvenirs.

déjà vu
© GIFY

En gros, il suffit de lire une série de mots de la même thématique sans jamais préciser de quelle famille il s’agit. Par exemple, on propose « Four« , « Micro-Ondes« , « Vaisselle« ,  « Fourchette » sans jamais prononcer le mot « Cuisine« . On leur demande alors si ils ont entendu un mot commençant par la lette « C » mais la réponse est non. Quand on leur demande pour le mot « cuisine », ils ont l’impression de l’avoir déjà entendu

À LIRE :   Hellfest VS politiques : Contre-attaque frontale
déjà vu
© GAME OF THRONES GIF

Non, le cerveau ne ralentirait pas…

Les chercheurs en ont tiré une théorie neurologique, le déjà-vu serait engendré par une erreur du cerveau et plus précisément au niveau de la mémoire. L’hippocampe (un des centres de la mémoire du cerveau) est resté en sommeil durant l’expérience. À contrario, les zones du cerveau qui prennent des décisions et qui résolvent les conflits se sont réveillés pendant l’expérience.

deja vu
© BRAIN ON FIRE

Le « déjà-vu » ne serait pas le résultat d’un dysfonctionnement du cerveau, mais au contraire l’outil par lequel celui-ci vérifie que la situation présente est bien réelle, un filtre contre les faux souvenirs qui nous réveille. Cette sensation serait en fait le signe d’un cerveau en forme qui vérifie ses souvenirs, et non celui d’un cerveau fatigué et stressé.

Non, tu ne verrais pas l’avenir…

La théorie d’Akira O’Connor reste à vérifier bien évidemment mais elle se défend parce que d’autre part, les sensations de déjà-vu se raréfient avec l’âge. Donc, cela voudrait dire que le système de filtre des faux souvenirs se fatigue et le cerveau repère moins les erreurs de mémoire

deja vu
© INTERSTELLAR GIF

NBD

Publicités