Suriani, l’hybridation du street-art

Collages entre deux corps

Suriani est originaire de São Paulo, où il a commencé sa carrière de street artist. Durant ses études d’architecture, il a cherché à trouver un moyen de relier la ville et l’art : c’est dans le graffiti et les collages qu’il l’a trouvé.

suriani 10

Depuis 2007, il est installé à Paris, et est intégré à la scène street art locale. Il s’exprime aussi bien sur les murs de la capitale française que sur ceux de la ville Brésilienne. Il tire ses inspirations des sous-cultures locales et de la club culture, mais surtout des thématiques controversées soulevées par la vie en ville.

suriani 1

S’inspirant de la diversité culturelle qu’il observe, Suriani insère dans ses œuvres des personnages hybrides, qui célèbrent la diversité des centres urbains. Selon lui, ces hybrides sont des métaphores des habitants des villes. Il mixe humains avec animaux, mais aussi hommes avec femmes. Les corps humains sont mélangés à des oiseaux brésiliens, des chats et des chiens français, des loups turques, des renards britanniques ou encore des lamas boliviens.

À LIRE :   Le street art comme déco de ton appart
suriani 9

Depuis quelques années, Suriani explore la culture drag en France, au Brésil et aux Etats-Unis, dans une série appelée Born Naked. En gardant l’étude des corps hybrides, il exprime ainsi le besoin d’émancipation de la communauté queer, tout en luttant contre la montée du conservatisme en France et à l’étranger.

suriani 6 suriani 5 suriani 4 suriani 8 suriani 3 suriani 2 suriani 7 suriani 13 suriani 12 suriani 14 suriani 11

Pour découvrir plus d’œuvres du Suriani, on te donne rendez-vous sur son compte Instagram, sur sa page Facebook et sur son site internet.

Lucas Richard