Telegrass : tu pensais commander anonymement ta weed ? Surprise !

L’Uberisation touche vraiment à tous les domaines

Telegrass, c’est le nouveau Deliveroo de la weed. Cette plateforme de vente a été fondée par Amos Dov Silver, un Israélo-Américain installé aux Etats-Unis. Selon lui, Telegrass réunit déjà plus de 100.000 clients et 2000 dealers. Disponible sur l’application de messagerie cryptée Telegramm, tu peux y trouver de l’huile, du CBD ou du pollen. Une fois ton choix effectué, il ne reste plus qu’à prendre un rendez-vous avec le dealer.

weed 1
Amos Dov Silver

Selon son fondateur, le gros plus de Telegrass est dans la sécurité. Les messages échangés disparaissent instantanément après la lecture, et il est possible de porter plainte aux équipes de Telegrass si le dealer t’arnaque. La sentence pour lui est d’être viré de la plateforme.

À LIRE :   Lecteurs, Marie Madeleine vous fait à manger !
weed 2

La sécurité du consommateur semble donc assurée. Mais qu’en est-il de celle du dealer ? On ne pense pas assez souvent aux dealers. Eux aussi pensaient être en sécurité, mais la police Israélienne a démontré le contraire : il y a deux semaines, plus de 40 dealers locaux ont été arrêtés après une opération sous couverture sur l’application. Cette opération n’est pas la première. Le mois dernier, la police avait réussi à obtenir les informations personnelles de plus de 3000 dealers. « A partir de maintenant, quiconque utilise Telegrass y réfléchira à deux fois avant d’ouvrir l’application », a déclaré à la presse Eli Magden, commandant de police Israélien.

Alors, tu croyais pouvoir commander ta weed tranquille ?

you thought wrong GIF

Lucas Richard