On a testé les crêpes taïwanaises du Bopome

Des crêpes du Pacifique ? Allé, on t’invite !

Autant le 10ème arrondissement à Paris, à deux pas du quai de Valmy, regorge de petites adresses sympas, autant il y a peu de spot de street food taïwanaise comme le Bopome. Le restaurant à l’ambiance intimiste de la rue de Lancry surprend par son plat phare : la crêpe taïwanaise. On s’est laissé tenté pour un déjeuner pleins de saveurs qui invite au voyage vers le Pacifique.Accueilli par Scarlett et Safran, la patronne et la serveuse, tu seras happé par l’odeur qui se dégage de la cuisine ouverte entre fritures et fragrances sucrées-salées. Juste pour l’odorat, c’est alléchant mais pas de quoi imbiber ton tee-shirt, on te rassure. Dans une déco épurée aux hauts tabourets industriels et tables en bois, les tenancières du lieu nous conseillent à merveille sur une carte, écrite à la main, riche en entrées et plats.

bopomePas besoin de tergiverser: Il nous faut goûter la crêpe taïwanaise. Mais avant cela, on teste les beignets de patates douces et la salade de nouille froide. Clairement les beignets sont une tuerie, fris et épicés selon les règles de l’art et la salade incarne la fraîcheur par cette chaleur parisienne. Les crêpes arrivent enfin qu’elle soit classique (au basilic, aux œufs et fromage) ou au bœuf (fourrée de viande marinée dans la sauce sésame-soja-ail, carottes, pousses de soja, concombre et coriandre). On se régale et on se pète le bide même si les assiettes font modestes au premier abord.

À LIRE :   J'ai testé pour vous les plages en Sicile, et ça défonce

bopomeQui a dit que les crêpes (galettes) étaient le monopole de la Bretagne? « Elles sont incontournables sur les marchés nocturnes de Taïwan. La recette de base consiste simplement en un œuf enroulé dans une fine crêpe de blé. Nous avons un peu enrichie la préparation » nous indique Safran. A faire glisser avec un lait de soja, c’est terrible.

bopomeInstallée depuis mai 2017, la patronne de la cantine aux murs bleus océans se voit pousser la découverte de la cuisine taïwanaise du côté de l’apéritif avec des tapas ou en mode barbecue taïwanais. On suivra cela de près. « Olala c’est magnifique » s’exclame une jeune trentenaire qui reçoit son assiette. Bien dit, en plus des prix tout doux, de la playlist chill, et des conseils avisés dont tu pourras profiter grâce à OpenMinded. On t’invite, ça nous fait plaisir.bopome bopome bopome

Si toi aussi tu as envie de te mettre la tête dans une crêpe, sache qu’on te fait gagner des repas au Bopome. Pour se faire, envoie un mail enroulé de douceur à [email protected] en n’oubliant pas de mentionner ton nom, prénom et « Bopome » en objet du mail. Bonne chance ! 

Plus d’informations : Le Bopome Facebook