Ces gestes débiles que je fais au quotidien

Sérieux, pourquoi est-ce qu’on fait tous ça ?

Hier soir, mon coloc m’a fait remarquer que j’avais encore allumé une clope sans raison, parce que je ne savais pas quoi faire d’autre. Du coup, j’ai décidé de faire un peu plus attention à tous ces réflexes que j’ai, et qui ne servent à rien : tous ces trucs que je sais inutiles, mais que je fais quand même. Je vous raconte.

Ce matin, je petit-déjeunais, comme un gars normal quoi. C’est au milieu de la liste d’ingrédients que j’ai réalisé que j’étais en train de lire les inscriptions sur ma boite de céréales. A quoi ça sert ? Je les lis tous les jours, et à chaque fois ça me parait toujours aussi important. Bon, ça fait 1. Après cette première constatation, je vais me doucher. Sous la douche, je me repasse l’engueulade que j’ai eu hier avec ma copine, au sujet de sa maniaquerie. Tiens, mais c’est ça que j’aurais dû sortir comme punchline ! Et bah tiens ça fait 2, parce que se repasser une engueulade dans sa tête pour la gagner mentalement, c’est ENCORE une de mes habitudes inutiles.

Inutile 2

En attendant le bus pour aller bosser, je sors mon téléphone pour me donner un peu de contenance, et j’actualise mon fil twitter. Et ça fait deux en un, parce qu’aucune de ces actions n’a servi à quoi que ce soit. Je réalise dans la foulée que je suis peut-être un peu addict à mon téléphone, mais ça, ça fera un autre article. Mon texto à ma copine pour m’excuser de l’engueulade d’hier ne part pas. J’ai pas de réseau. Vous l’avez deviné, dites-le avec moi : je lève le bras. Tout le monde sait pertinemment que ça ne sert à rien. Et pourtant, que celui qui ne l’a jamais fait me jette la première pierre. Aie pas si fort !!

À LIRE :   Le quotidien mis à nu par le regard d'Elinor Carucci
Inutile 4

Ça fait déjà 5 habitudes inutiles, et je suis même pas arrivé au bureau. Dans le bus, j’appuis sur le bouton « arrêt demandé ». Oui ma voisine avait déjà appuyé dessus, et alors ? Laissez-moi profiter de ma 6ème habitude inutile en paix.

La 7ème habitude arrive plus tard dans la journée : je suis devant mon ordinateur pendant le déjeuner, et j’ai peur de me brûler avec mon plat, donc je souffle dessus. Alors tenez vous bien, celle là c’est une grande nouvelle pour moi : à priori, ça non plus ça ne sert à rien. Du coup, un peu frustré, je pars me faire un thé, que je ne boirais pas (habitude numéro 8), et je recommence à bosser.

Après le boulot, je vais boire une bière avec des collègues. C’est le départ de mon pote Bruno, alors j’ai pris mon Pola pour immortaliser le moment. Photo dans les mains, qu’est-ce que je fais, en sachant PERTINEMMENT que ça ne servira à rien : oui oui, je secoue le Pola. Habitude numéro 9, te voilà.

Inutile 3

Le soir, devant la télé avec ma copine, je zappe. La télécommande ne marche pas. Je tape dessus. Ca marche toujours pas, et en plus j’ai atteint les 10 habitudes inutiles. Je me dis que là ça n’ira pas plus loin. SPOILER : j’avais tort. J’ouvre mon frigo. Je reste devant, le regard vide comme le ventre d’un vegan, et je le referme. 11 habitudes inutiles.

Juste avant de me coucher, je me sers un verre d’eau, et me disant « mais pourquoi tu fais ça ? tu sais bien que tu ne le boiras pas ». Je me couche en me disant qu’il faut vraiment que j’arrête. En sachant très bien que je ne le ferais pas.

Inutile 1

Lucas Richard

Publicités