Le cocréateur de Skins est de retour avec Kiss me first

On est jamais déçu par quelqu’un dont le background inclut Skins

Bryan Elsley, le cocréateur de Skins est de retour avec Kiss me first, une nouvelle série mélangeant réalité virtuelle à la Ready Player One et drama à la Skins.

Kiss me first 1
© Channel 4

Le pitch ? Leila, 17 ans, s’est réfugiée dans les jeux vidéo, et notamment dans Agora, un jeu multijoueur en réalité virtuelle. Elle va vite découvrir Red Pill, un paradis secret caché aux confins de son jeu préféré, où elle fera la rencontre de Tess. Tess est tout ce que Leila n’est pas : hédoniste, impulsive et insatiable. Elle la guidera à travers cette communauté aux tendances sectaires, menée par le mystérieux Adrian. L’histoire de Kiss me first est basée sur celle du roman éponyme de Lottie Moggach.

À LIRE :   Pop rock : Le retour du roi
Kiss me first 2
© Channel 4

En permanence entre la réalité morne et oppressante dans laquelle évolue Leila, et le jeu vidéo aux airs paradisiaques dans lequel elle aime se cacher, Kiss me first présente une facette flippante des dérives possibles des nouvelles technologies, comme le fait Black Mirror. La série est divisée en 6 chapitres d’une heure chacun. Deux d’entre eux ont déjà été diffusés sur la chaîne britannique Channel 4 depuis le 2 février.

Kiss me first 3
© Channel 4

Tallulah Haddon, encore méconnue du grand public, se glisse à merveille dans la peau du personnage de Leila. On peut pour cela remercier Bryan Elsley, qui avait déjà fait ses preuves quant à ses choix de castings avec Skins (2007-2013) et Clique (2017).

Kiss me first 4
© Channel 4

Kiss me first est à découvrir sur Channel 4, et très bientôt sur Netflix.

Lucas Richard