Au Chili, une rue de la capitale devient oeuvre de street-art

Calle con mil colores

Calle Bandera, à Santiago du Chili, est l’un des axes routiers les plus empruntés de la ville. Enfin routier, il ne l’est plus vraiment. La rue a été complétement piétonisée dans le cadre des travaux de la ligne 3 du métro. L’artiste Dasic Fernández en a profité pour transformer la rue en une gigantesque œuvre de street-art, sur 3300 m², soit quasiment 4 pâtés de maison. L’œuvre s’intitule Paseo Bandera. Pour ceux qui ont oublié leurs cours d’espagnol au lycée, cela peut se traduire par « balade au drapeau », calle Bandera étant la rue du drapeau.

Le projet de Fernández et de l’architecte Juan Carlos López était de proposer un exemple d’urbanisme tactique qui mixe art et architecture. Une fois le premier concept imaginé, il n’a fallu que trois mois à l’œuvre pour voir le jour. Une équipe de 20 personnes a travaillé à peindre la rue durant 30 jours.

À LIRE :   Noir c’est noir avec les tatouages dark de Louis Loveless
Paseo Bandera 2

L’œuvre est séparée en trois sections : la première est inspirée par la période préhispanique du Chili, et commence au niveau du musée d’art précolombien. La seconde section reflète la diversité actuelle du pays, générée par l’immigration et les changements observés au niveau culturel. Enfin, la dernière section évoque le futur du Chili, au moyen d’installations plus modernes et de couleurs plus fortes.

Paseo Bandera 3

L’oeuvre a été financée par les commerces locaux, donc la ville n’a rien eu à débourser. Même si le maire de Santiago a manifesté sa volonté de voir l’œuvre perdurer, le ministre des transports Chilien doit encore prendre une décision : rouvrir la voie aux voitures une fois les travaux du métro achevés, ou bien conserver Calle Bandera comme une voie piétonne, et donc laisser Paseo Bandera intacte.

Paseo Bandera 4 Paseo Bandera 6 Paseo Bandera 7 Paseo Bandera 8 Paseo Bandera 9 Paseo Bandera 10 Paseo Bandera 11

Envie d’en voir plus ? Fais un saut sur Instagram ou sur le site de Dasic Fernández !

Lucas Richard

Publicités