A Paris, les 824 Heures de fête touchent à leur fin

Plus que 50 heures de fête prévues rue Oberkampf

C’était écrit depuis plusieurs mois, et le compte à rebours avait été enclenché dès l’ouverture : les 824 Heures de fête touchent à leur fin. Cet « espace de liberté, lieu néo-punk-paillette qui ne connait de limite que son obsolescence programmée » avait sa deadline : « fin avril, on remballe ! »

824 Heures

Inauguré en octobre dernier, ce nibar-niclub de nuit avait créé une bulle de liberté dans le 11ème, en proposant des soirées gratuites ou la fête était prioritaire et les photos censurées, au moyen d’un autocollant sur l’objectif des téléphones. Avec sa programmation confiée au Camion Bazar et à Samuel Sapin, sa Madonna Room et ses paillettes, l’ambiance 824 Heures laissera sa trace dans la nuit parisienne.

Mais pour sa dernière date, l’endroit nous réserve encore des surprises. Les « 50 dernières heures éveillées, sans discontinuer » promettent d’envoyer du lourd. Comme depuis 7 mois, le manifeste de l’évènement nous laisse entrevoir l’ambiance du weekend à venir.

LE MANIFESTE DE FIN DES 824

Après 824 heures d’amour, de paillettes et de liberté,
comment clore ce qu’on voudrait ne s’arrêter jamais ?

Un seul mot d’ordre, alors, en profiter.

En profiter, le mieux possible, le plus longtemps.
En profiter, oui, mais pas égoïstement.
Faire quelque chose de beau, quelque chose de grand.
Quelque chose qui reste dans les annales, profondément.
[…]
Alors pendant 50 heures,
Viens montrer ce que tu as dans le cœur,
50 heures sans interruption,
Ou tu pourras faire tout type de dons,
Celui du corps, celui de l’âme,
Entrez messieurs, entrez mesdames,
Si c’est la fin, qu’elle soit grandiose,
Viens, ma chérie, prendre ta dose.

À LIRE :   La Jeune Rue, un projet qui s’effondre
824 Heures

Au programme de ce weekend, 50 heures de fête sans discontinuer, de 22 heures le vendredi 27 avril à 23 heures59, le dimanche 29. Mais pas que. Les équipes du 824 Heures (Camion Bazar, Bonjour/Bonsoir, A Nous Paris, Les Niçois et Sapin Blossom) s’allient à l’association de soutien aux réfugiés Les Éveillés, pour que cette grande célébration finale fasse sa part pour redonner un peu d’humanité à des milliers d’oubliés.

Pour la première fois depuis 824 heures, l’entrée sera payante. 5€ pour pouvoir venir faire la fête en continu, quand tu veux, pendant tout un weekend. L’intégralité de ces bénéfices récoltés iront aux associations soutenues par Les Eveillés (Thot, La Chapelle Debout et Paris dʼExil) afin de financer, entre autres, colis alimentaires, médicaments, transports, cours de français, ou aide juridique. Les équipes bénévoles des Éveillés seront présentes tout au long de la fête pour présenter leur projet et te sensibiliser à ce qu’ils défendent depuis 2 ans déjà.

La liste d’artiste, longue comme le bras, qui défilera derrières les platines pour ce dernier weekend a déjà été annoncée sur l’évènement Facebook. Ils joueront tous bénévolement pour la cause. Alors rendez-vous à la fin du mois, pour un dernier weekend de fête.

824 Heures

Plus d’informations sur l’évènement Facebook ou sur la page des 824 Heures.

Lucas Richard