La bonne journée pourrie, mais vraiment pourrie jusqu’au bout.

Merde sur merde

Je te mets en condition, parce que t’es pas prêt. Tu te réveilles. Tu penses être en week-end mais en fait c’est jeudi. Merde ! Ensuite tu regardes l’heure, t’es en retard. Tu t’habilles, tu pars. T’appuies sur le bouton de l’ascenseur. Mais ça l’appelle pas. Tu te souviens que depuis hier soir il est en panne. Tu cavales dans les escaliers. Tu sors. 

Il pleut. T’es trempé et en retard. Donc tu cours jusqu’au métro. Ça bloque au portillon. T’entends le métro arriver. Tu passes enfin le portique. Le métro va partir. Tu cavales les marches. T’es sur le quai. Les portes se ferment. Le métro part. Toi tu restes sur le quai, là, comme un con. T’attends… longtemps. Le métro arrive. T’es serré. A coté de toi, y’a ce con avec son Starbucks à la main. Genre le mec se croit à New York ! Le style de connard qui lâche des « moi sans mon café le matin je fais rien ! » Bah fais rien alors pauvre con, reste chez toi à regarder Tarzan ! Putain t’es énervé et tu le sens. T’as qu’une envie c’est arriver au taf, faire ton job et rentrer chez toi. 

Bon t’arrives enfin à ton stage. Tu t’excuses, et tu te fais engueuler… 5 min plus tard tu vas à ton bureau. A ton poste tu poses ton ordi. Et comme par hasard il a plus de batterie. En même temps, tu pensais être en weekend. Donc tu l’as pas rechargé pendant la nuit. Il faut que tu trouves un chargeur. Tous le monde est sous Windows sauf ton boss. Ça te fait chier mais t’as pas le choix. T’as honte rien que d’y penser. Et tu sais très bien que tu vas avoir droit à une réflexion. Bon t’y vas et après t’être fait engueuler une seconde fois tu vas t’asseoir. A peine arrivé t’en peux déjà plus.

À LIRE :   Tu te couches tard, t'es bordélique et grossier? Continue c'est bon pour la santé!
pourrie

Au dej, vous aviez prévu un barbecue, mais il pleut. Les merguez iront donc au micro-onde et ça c’est vraiment la loose. A peine le temps de décompresser que tu dois y retourner. En sortant du boulot, tu prends le métro. Dans le tunnel on t’apprend que « le trafic est perturbé en raison d’un colis piégé à l’Etoile ». Là tu réalises le détour de dingue qu’ils vont te faire faire pour rentrer chez toi. Bref au lieu de mettre 30min, t’as mis le triple. T’arrives chez toi lessivé, t’as envie d’une seule chose c’est un bain et au lit. La veille il faisait bon. Donc tu t’étais endormi la fenêtre ouverte. Et bien sûr ce matin t’as oublié de la refermer. Résultat : le lit est trempé. Pas le choix, t’y vas quand même. Allez ciao ! Bonne nuit ! Le pire c’est que demain c’est repartit. 

pourrie

#lajournéepourrie