Un hôtel éphémère dédié au street-art

Ça graff au tel-hô !

L’hôtel Formule 1 de Mouilleron-le-Captif va être démoli, c’est une certitude. Mais le temps que celà se fasse, le groupe détenant l’hôtel « AGP Hôtels » a confié à un collectif local « Ars Muralis », le soin de redonner une seconde vie au bâtiment avant sa mort. Jusqu’au 18 Mars donc, l’hôtel est une exposition éphémère ! Et c’est beaucoup mieux comme ça.

Ils ont été plus de cinquante artistes à travailler sur 32 chambres mis à leur disposition. Ils devaient redonner vie à ces murs gris auquel personne n’a jamais fait attention depuis la construction de cet hôtel. Le nom de l’expo : « Open Graf ». Un nom simple, qui reflète une pensée artistique précise, celle de n’avoir aucune limite créative.

street-art street-art street-art

« Il n’y avait aucun cahier des charges, juste celui de faire quelque chose d’inédit, en donnant une deuxième vie à l’hôtel avant qu’il ne disparaisse » explique Mathieu Parent, directeur de l’hôtel, à nos confrères de FranceInfo, « il y a du graff, du collage, de la peinture, le tout d’une grande qualité ».

street-art
street-art
S.Billet
street-art
S.Billet

Mission réussie donc pour l’hôtel puisque l’expo-éphémère a déjà accueilli plus de 10 000 visiteurs en une semaine. Les horaires d’ouverture ont même été élargies car l’affluence sur le parking de l’hôtel ne désemplissait pas. Ce type d’initiative est toujours bien accueilli par le public, preuve que celui-ci est toujours prêt à soutenir des projets audacieux tant que ceux-ci sont bien réalisés.

street-art

La morale de cette histoire est simple : il vaut mieux graffer que dégrafer des soutifs en scred.