Ça twiste fort à l’apéro : Le retour des alcools vintage

Rien ne suze, rien ne se crée, tout se transforme

C’est avec les vieux alcools qu’on fait les meilleurs breuvages. Si on a bien compris que l’été dernier le Spritz envahissait toutes les terrasses, on a constaté que cela faisait partie d‘une tendance plus globale. Les alcools de papy ont la cote et inspirent de nouvelles boissons.

alcool

Tout commence en Italie quand l’Aperol, un vieil alcool originaire de Vénétie, fait son retour. Cet ingrédient indispensable à la réalisation du Spritz fait un carton et explose ses chiffres de vente de 2010 à 2016. Dans cette vague old-fashionned, on voit réapparaître le Lillet rouge ou blanc, l’absinthe, la Suze, le muscat ou encore le Fernet-Branca. Une véritable renaissance qui joue sur la fibre nostalgique.

À LIRE :   Dossier enquête : Dikkenek, 10 ans plus tard
alcool

Du côté de la bière, Kronenbourg sort de ses tiroirs la Tigre Bock, bière pression des années 20’s qui changea de nom en 1947 et prend celui d’un quartier de Strasbourg, Cronenbourg. Toute une histoire. Autre retour en force, celui du Picon, qui accompagne traditionnellement la bière dans le Nord et l’Est de la France, en Belgique ou au Luxembourg. Cette mixture amère de couleur caramel a juste 180 ans.

alcool

Les mixologistes en font leur jus et ravissent les amateurs de vintage en quête d’authenticité. Et on n’a pas fini de redécouvrir des remontants devant la richesse de notre patrimoine alcoolisé. Boire la même chose que ces aïeux, c’est finalement ça la tendance. Allez…un ptit calva avant de partir ?

alcool alcool