Réouverture des studios du Château d’Hérouville, la renaissance d’un lieu mythique

De Pink Floyd à David Bowie, de Canned Heat à Iggy Pop autant de groupes de légende qui ont enregistré dans les studio du Château d’Hérouville

Situé dans le petit village d’Hérouville-en-Vexin, ce château construit en 1741 fut racheté dans les années 1960 par le compositeur de musique de film Michel Magne (compositeur entre autres des bandes originales de Fantômas et Les Tontons Flingueurs) pour le transformer en lieu de créations sonores.

Hérouville Hérouville

En 1969, il acheva la restauration du lieu et y créa un studio d’enregistrement dans l’aile droite. Ce lieu permettait ainsi de pouvoir travailler avec différents musiciens tout en ayant de grands avantages de confort sur place. Effectivement, grâce à ses dix chambres, sa piscine, son terrain de tennis et son parc de quasiment deux hectares, les musiciens et compositeurs avaient tout le luxe de pouvoir mener la vie de château. Le matériel d’enregistrement y était assez rudimentaire à ses débuts mais les studios ne tardèrent pas à s’équiper convenablement grâce au succès qu’ils suscitèrent.

Hérouville

Le groupe Canned Heat vint y enregistrer avec Buddy Guy en 1970. En 1971 c’est Michel Polnareff et Eddy Mitchell qui y enregistrèrent « Rock’n’Roll », puis la même année, les studios recevaient la visite de Cat Stevens et de Bill Wyman le bassiste des Rolling Stones. 1971, c’est aussi l’année à laquelle le mythique groupe de San Francisco Grateful Dead donna un concert privé devant 200 personnes dans le parc du château car ils étaient invités à jouer au festival d’Auvers sur Oise qui n’a finalement pas eu lieu à cause des intempéries.

À LIRE :   Un château abandonné glorifié grâce au street art

Les années qui suivirent virent défiler un pannel de stars de la musique internationale tels Elton John (1972 et 1973), les Pink Floyd lors de l’enregistrement de Obscured by Clouds (1973), bande originale du film La Vallée de Barbet Schroeder, Marc Bolan le chanteur du groupe glamrock T-Rex, ou encore David Bowie lors de l’enregistrement de pistes de son album Pin-ups (1973), puis en 1976 avec Iggy Pop et Brian Eno. En 1977, ce sont les Bee-Gees qui y séjournèrent durant trois mois pour l’enregistrement de la quasi totalité des morceaux de l’album Saturday Night Fever.

Hérouville

Les murs du château sont revendus à un promoteur immobilier dans les années 1980, amenant à la fermeture des studios d’enregistrement en 1985. Racheté par des aficionados de musique en 2013, ces studios mythiques devraient rouvrir leurs portes aux musiciens au printemps 2018 avec du tout nouveau matériel d’enregistrement.

Hérouville

Michel-Angelo FEDIDA