Pour ton prochain road-trip : le Bhoutan te prend par les sentiments

Pour une épopée spirituelle

Un road trip au pays du Bonheur Interieur Brut ça donne tellement envie. Pourquoi ? Parce que le Bhoutan est une petite pépite pleine de contradictions, perdue dans l’Himalaya. N’ayant légalisé le tourisme qu’en 1974, il oscille toujours entre protection du monde extérieur et inévitable ouverture. Dans ces terres montagneuses rien de tel que de partir en trek découvrir les villages inaccessibles. Pars en balade dans les lieux incontournables au royaume des moines, du yeti et de l’opium.

Trashi Chhoe Dzong

 

Au cœur de la capitale, découvre le joyau de la culture bhoutanaise. « Cette forteresse de la doctrine de bon augure » prend racine sur une colline juste derrière la ville de Thimphou et est l’un des plus grands monastères bouddhistes fortifiés. La Trashi Chhoe Dzong été totalement rénovée dans les années 1960 pour devenir l’emblème de la capitale. A l’intérieur, tu pourras tenter de faire un coucou au roi dans son bureau.

Bhoutan

Le Taktshang Monastery

Une vue unique. Voilà ce qui t’attends dans ce petit palais spirituel au-dessus de la vallée de Paro. Ce monastère iconique, construit en 1692, domine les alentours, accroché à une falaise à près de 3120 m d’altitude. Il est surnommé « nid du tigre » parce que Guru Rinpoché ( l’équivalent du « second Bouddha ») serait arrivé à cet endroit sur le dos d’un tigre volant au VIIIe siècle. De ton côté, tu pourras y accéder à pied ou à dos d’âne.bhoutan

Le Sakteng Wildlife sanctuary

Si la légende dit vrai tu croiseras peut-être… le yéti ! Oui car si la moitié du pays est bien préservée grâce aux nombreux parcs nationaux, celui-ci est dédié à « l’abominable homme des neiges ». Ce n’est pas une blague, les bhoutanais y croient fermement. Dans un écosystème riche au milieu des pins et des rhododendrons, ouvre grand tes yeux.bhoutan

À LIRE :   Ton prochain festival ? Exit en Serbie pour faire royalement la fête !

La vallée de Phobjika

Phobjika est une vallée glaciale située sur le versant ouest des Montagnes Noires où s’établit une faune délirante. Cette réserve animalière unique est un carrefour où l’on croise de nombreux oiseaux dont des grues à cou noir, spécimen important dans la culture bhoutanaise.  A la tombée du jour, ils regagnent la vallée en masse dans un ballet impressionnant. On compte aussi des muntjacs, des ours, des sambars, des léopards et des renards roux.

bhoutan

Le temple Jampa Lhakhang

Le must du sacré. Le lieu mythique où tu peux faire un high five à Bouddha. Ce complexe monastique est caractéristique de la culture tibétaine et aurait été édifié en 659. Si tu te tombes là-bas fin octobre, tu pourras assister au plus spectaculaire festival du pays, à base de rituel du feu et de danses d’hommes masqués nus.

bhoutan

Le temple Chime Lhakhang

Encore un ! Mais celui-là a quelque chose de vraiment singulier. Tu pourras y trouver la paix intérieure et… de nombreux phallus. Il s’agit tout bonnement du temple de la fertilité. Des femmes y viennent d’ailleurs parfois de l’étranger dans l’espoir d’accueillir la vie. A savoir qu’il n’est pas du tout rare de voir des zgegs sur les murs des habitations, symboles protecteurs du Bouddhisme tantrique. On en apprend des choses.

bhoutan