Tes fantasmes en chair et en os dans « Exhibition » par Pierre-Marin Delaisi

Face à toi une bombe. Auréolée d’un néon rose rappelant les mythiques enseignes des Sex Shop, sa bouche pulpeuse entrouverte, son corps sculpté, son décolleté vertigineux  sont sans équivoque. Mais des détails viennent perturber ta fascination. Sa plastique tient du surnaturel. Les mots « WANT GIRLS » sur son regard installe le malaise.

Bienvenue dans l’univers d’« Exhibition ». Pierre-Marin Delaisi te met face à tes fantasmes, entre fascination et inquiétante étrangeté. A 25 ans, celui qui veut se rapprocher d’un « art total de la photographie » exhibe ses pulsions du 1er au 24 février à la galerie ROTH.

exhibition

Désir noir obsessionnel

« Exhibition » est conçue comme une immersion dans un monde de désirs sexuels. L’exposition joue sur deux tableaux : l’attraction du spectateur vers ces icônes érotiques et la distance inquiète devant ces corps très travaillés. Entre Peep show et Freak show, le voyeur oscille entre sacralité et sacrilège. Si l’on dit que la photographie capture le réel, pour Pierre-Marin ça n’a pas de sens.  Il cherche dans ses photographies le perfectionnement pour le plaisir des yeux. « Cela vient j’imagine d’une déception inhérente à l’être humain qui fait que c’est difficile de satisfaire son regard par une image ».

exhibition

Créateur Génération Youtube

Cet autodidacte est déjà à 15 ans un « gros consommateur d’images ». Il apprend différentes techniques pour donner vie aux images idéalisées qu’il a en tête. Son obsession grandit. Pour se satisfaire, le photographe cherche l’embellissement perpétuel et la maîtrise totale. Il conçoit ses photographies comme « des millefeuilles ». « Prendre une photo n’était pas satisfaisant donc j’ai maquillé mes modèles à outrance, je les ai déformés pour satisfaire mes fantasmes. Ce n’était toujours pas satisfaisant donc je les ai retouchées au numérique pour perfectionner l’image. Toujours insatisfait, j’ai fait des tirages en retouchant à la peinture.»  Il veut avoir le contrôle sur ces images fixes et y imprimer sa marque. Son style s’affirme vite au fil de ses expérimentations et est nourri par sa passion pour la culture visuelle (clips, pubs, cinéma, …).

À LIRE :   Chifoumi ! @ Social Club

Son seul prof : Internet. Aux premières lueurs de Youtube, il gobait déjà des tutos Photoshop en masse. D’ailleurs, Pierre-marin est un débrouillard. Il aménage son studio de 17m2 sur l’île Saint-Louis pour faire ses shootings. Le manque de place pourrait le contraindre à faire des portraits. Mais en fait non. « Même si j’avais plus d’espaces je ne ferai pas autre chose ».  Repéré sur Instagram par une galeriste depuis de nombreuses années, il est plutôt « confiant » pour sa première exposition personnelle, avec un vernissage le 1 février à 18h à la galerie ROTH, dans le marais. Avis aux curieux qui pousseraient le rideau rouge, et pourront baver salement devant son charisme artistique.


exhibition

Plus d’informations sur l’évènement ici

Pierre-Marin Delaisi

Facebook ici

Instagram ici