Les propriétaires pourraient bientôt exiger un test anti-drogues aux locataires.

Un projet de loi autorisant les propriétaires à demander un test anti-drogue aux futurs locataires est en cours de discussion.

drogue

C’est officiel, un projet de loi qui devrait ravir tous les consommateurs de drogues est en discussion. Non je déconne, vous allez être énervésles non-consommateurs, vous avez le droit d’être énervés aussi.

S’il était déjà difficile de trouver un logement parce qu’on nous demande quasiment de donner la date de notre premier rapport sexuel, notre livret de famille, la taille de notre plus long cheveux et surtout d’avoir 10 000 euros sur un compte offshore  là, cela risque d’être encore plus compliqué. Alors que celle-ci est en discussion depuis près de 10 jours, l’information vient seulement de sortir. Nous qui pensions déjà avoir tout vu, on peut dire que là, on est encore tombé de très haut.

La loi « Logibis » voudrait que tout propriétaire qui souhaite mettre en location son bien immobilier ait la possibilité, s’il le souhaite, de demander aux locataires un test anti-drogues. Il pourra répéter cette demande 2 à 5 fois par an s’il juge que c’est nécéssaire. C’est à dire que le lendemain du nouvel an, alors que vous décuvez tranquillement dans votre canapé, vous pouvez recevoir un coup de téléphone de Michel – votre proprioqui vous demande, pour la semaine prochaine un test-anti drogues, sous peine d’être viré de chez vous. Et si c’est positif, vous pouvez vraiment vous retrouver dans de beaux draps – à défaut de dormir sous un toit. En effet, tout test qui révèlera la présence particulièrement forte de produits illicites devra être rapporté à la police – le taux toléré n’est pas encore déterminé. Et ensuite, vous connaissez la suite..

À LIRE :   L'amour virtuel sur applications cartonne au Japon

Si cette loi fait l’unanimité au sein du gouvernement, c’est qu’elle permettrait – c’est du gros conditionnel là – de réduire la consommation de drogues mais également de « rassurer » les propriétaires.

Jusque là aucune association n’a encore eu le temps de réagir à cette annonce qui, chez Open Minded, nous a fait l’effet d’une bombe. Mais cela ne devrait pas tarder. Du moins, on l’espère.

En attendant on dit merci qui ?

drogues

 

La concierge est dans l’escalier. Open Minded magazine reste un blog de distraction et non de politique. Les articles de la concierge sont des vastes rumeurs, blagues, et actualités décalées, à ne pas prendre au pied de la lettre.