Trop difficile pour pécho à Paris ?

Bon, c’est pour quand?

Tout d’abord, pécho tu peux l’entendre de plusieurs manières. Dans ce cas-ci, il s’agit de drague, même si tu as sûrement raison, si tu penses à l’autre chose que tu peux pécho ! Tout est compliqué à Paname !

Les jours sont difficiles à Paris, ces temps-ci. Et pécho n’est plus le passe-temps favori des parisiens, puisque visiblement, ça rame un peu de ce côté là. On est tous parfois en manque d’affection, et rentrer accompagnés le soir (ce qui peut être cool), ou qui sait faire une rencontre improbable (on peut toujours rêver), ne ferait de mal à personne. « Mais pourquoi je trouve personne?! » On s’est tous dit ça au moins une fois dans sa vie. (Sauf les maqués bien-sûr)

pecho

La journaliste/ chroniqueuse Lucile Bellan s’est posée la question et à, de ce fait, répondu à des internautes parisiens en galère. Paris est-elle devenue l’ennemi public numéro 1 du sexe et de l’amour ? Où est passé le romantisme de Paris, les vendeurs de roses, et la tour Eiffel qui scintille après un baisé ? Bon redescends sur terre, on est pas dans Coup de foudre à Notting Hill, version paname. Mais, on est à Paris tout de même, la plus belle ville du monde !

Pour communiquer avec le monde extérieur, Lucie Ballan a créé « C’est compliqué » : une sorte de courrier du cœur dans lequel on peut raconter nos histoires.  Cette semaine, le phénomène était (enfin surtout cette absence de phénomène), la complication de la drague à Paris, recueillant toutes sortes de témoignages. Ce qui pourrait s’avérer être utile pour tous les vagabond(e)s de Paris en quête d’un cœur (ou d’un corps) perdu.

À LIRE :   Du porno, oui, et féministe !
pécho

Sur internet, tu as le droit à tout et n’importe quoi pour pécho sur Paris : des bars, des soirées…, mais sur environ 992 500 célibataires potentiellement dans le viseur, rien ne progresse. Déjà, c’est rassurant, il y a des célibataires, donc tu as l’embarras du choix ! Mais à part les gens bourrés en sortant de re-soi, on a le droit à quoi? D’après un article de Slate, paru en début de mois, les célibataires se font de plus en plus nombreux à Paris, et à en croire leurs témoignages, on peut dire que les temps sont durs ! 

pecho

«J’ai l’impression que c’est la guerre pour pécho un mec bien à Paris» a confié une internaute au magazine Slate il y a quelques semaines. Les français(es) sont-ils moins romantiques, moins sûre d’eux, des mauvais coups au pieux, trop occupé à bosser, ou tout simplement, qu’une malédiction rode autour de la ville, autrefois appelée, « La cité de l’amour ».

pécho

Bon on va faire simple, c’est parce que selon une étude de MCE l’institut de recherche de Paris, les parisiens seraient les pires dragueurs! Par conséquent est mal barré pour pécho à Paris déjà !

http://www.slate.fr/story/150828/moi-attire-boulets-clodos-bourres-jamais-mecs-classes