Les clichés surréalistes de Gabriel Isak

Gabriel Isak

Dans l’objectif de Gabriel Isak

Tu ne peux nier la qualité de l’ultra-connectivité quant à la profusion de l’information. Sur la planète web ça balance, ça se bouscule, et ça tourne plus vite que dans une cour de lycée. Ne reste pas sur ton canapé les bras croisés à te lamenter de ne pas être informé du dernier kilo de je-sais-même-pas-qui, ou du clash twittos sur l’efficacité d’une quenelle; on s’en charge pour que tu restes à la page. Le web en deviendrait presque plus ouvert que ton esprit. Aujourd’hui on te présente le photographe suédois Gabriel Isak. Open Minded te propose une ballade dans son univers chimérique.

Gabriel Isak est un photographe suédois né en 1990. Enfant, Gabriel reçoit comme premier cadeau de la part de son père, un appareil photo. Il commence simplement par prendre des photographies de ce qui l’entoure, de documenter sa vie…puis la photographie s’est rapidement imposée à lui comme un moyen de communication indéniable, comme une passion. Gabriel poursuit en documentant le monde, en créant des photographies qui dépeignent la réalité, comme il le perçoit.

À LIRE :   Ed Emrich sculpte les femmes avec des rayons lumineux

On retrouve très peu de visage, on ne croise aucun regard, mais ce sont des photographies qui transmettent une émotion, une ambiance. C’est la vie selon Gabriel Isak !

D’ailleurs il explique bien dans bio sur Twitter : » My life consists of the three: the birds, the fog and the ocean. » qui se traduit par  » Ma vie tourne autour de trois choses : les oiseaux, le brouillard et l’océan« .

Gabriel Isak
Par son travail créatif, Gabriel exprime sa vision « d’être » en créant des scènes surréalistes avec l’utilisation de techniques numériques. Il s’amuse à créer des scènes surréalistes, mélancoliques dans lesquelles le spectateur est invité à entrer dans son univers.

Gabriel Isak

 

On vous laisse apprécier son travail et plonger dans son monde entre rêve et réalité :

Gabriel Isak

Gabriel Isak

Gabriel Isak

Gabriel Isak

Tu peux le retrouver ici