La plus grande œuvre street art de Keith Haring de retour à Paris!

Un art de rue engagé et rempli de références !

Tu vas être ravie ! Tu pourras découvrir la nouvelle vie de la plus grande tour de street art à Paris. Toujours avec ses motifs emblématiques, l’oeuvre a été réalisée par l’artiste américain Keith Haring en 1987 sur une cage d’escalier de secours de l’hôpital Necker-Enfants malades. Ré-Inaugurée à Paris le 7 septembre, la capitale rend hommage à l’engagement de l’homme à travers son oeuvre la plus spectaculaire, rebaptisée « Tower ». Un lieu qui n’a pas été choisi au hasard. En vue de ses combats contre le sida, dont il est mort, l’artiste avait créé la fondation « Keith Haring Foundation » dans les années 80, permettant de soutenir les enfants malades et défavorisés.

Keith Haring

Artiste iconique des années 80, Keith Haring est à jamais gravé dans nos mémoires. Il est connu pour ses œuvres aux couleurs pétantes et ultra-politisées. Maestro du graffiti, Keith est depuis toujours une des références du pop art. Il y a maintenant 30 ans, l’artiste américain peignait une immense fresque au milieu de l’hôpital Necker, pour les enfants malades. A la vue des malades et des passants, la tour est au centre d’un vaste jardin  de 9000 m2,  transformant l’hôpital en un extraordinaire musée d’art.

À LIRE :   [ART] Dan Quintana : le nouveau maître du surréalisme
Keith Haring

Employant un discours relativement engagé dès ses débuts, Keith Haring dénonce à la fois les violences et les religions, se servant de tous les supports qu’ils soient, pour faire entendre ses messages. Artiste emblématique de la scène new-yorkaise, Keith trouvait son inspiration dans les endroits les plus insolites de Paris.

Les combats de l’artiste témoignent d’un courage inouï  à travers sa lutte contre le capitalisme, le dogmatisme religieux, le racisme, l’homophobie, mais aussi contre l’apartheid sud-africain, le nucléaire, ou encore sa lutte personnelle contre le sida. Réprimandé à plusieurs reprises, Keith Haring a connu les menottes serrées à son poignet, mais n’a jamais perdu en vue ses objectifs, ses luttes et son art.

Keith Haring Keith Haring Keith Haring