C’est le moment de tout quitter pour aller vivre en Nouvelle Zélande.

nouvelle zelande

Au revoir la France, bonjour Nouvelle Zélande.

Alors que vous tentez de vivre décemment avec vos 900 euros de chômage mensuel, dans une petite ville de Nouvelle Zélande, le chômage est quasi-inexistant. Mieux encore. Il y a beaucoup plus d’offres que de demandes. La ville de Kaitangata, 800 habitants a donc lancé, cet été un appel bien particulier. Ils cherchent environ 1 000 personnes pour venir vivre et travailler là-bas. Et ils sont prêts à tout pour faire venir. Comme par exemple, proposer un pack « maison + terrain de terre + emploi garanti  » pour la modique somme de 132 000€.  Interrogé par le Guardian, Bryan Cadogan, le maire de la ville semble vraiment décidé à redonner un peu de dynamisme à cette petite ville : « Nous avons des emplois, nous avons des maisons mais nous n’avons pas d’habitants. Nous voulons faire en sorte que cette ville vibre à nouveau, et nous attendons les bras ouverts« . À 1h10 d’avion, de la capitale, cette petite ville a tout pour plaire. Oubliez la pollution, l’insécurité et le la routine morose, à Kaitangata, « on ne ferme pas les portes à clef, on laisse les enfants courir en toute liberté. » Franchement, c’est pas le bonheur ça ? 

nouvelle zelande
Milford Sound, Fiordland, New Zealand – À 4h de route de Kaitangata.

PS : Par contre, on vous conseille de vous dépêcher. Après leur annonce, la ville a déjà reçu plus de 5 000 demandes.