Après les Stan Smith, les Vans sont-elles les nouvelles victimes ?

Vans, la prochaine marque que vous allez détester ?

vans

Alors que la vague de Stan Smith vient à peine de déferler, il semblerait que les Vans soient les nouvelles victimes de la globalisation massive et éclaire des tendances.

Elles sont déjà en Espagne, en Angleterre, aux Pays Bas et il y a fort à parier qu’elles chausseront la France entière, si ce n’est le monde, d’ici quelques semaines. Et merde, j’adore mes pompes.

Comme à peu près toutes les marques que nous portions au collègeConverse, New Balance, Puma, Reebok –  les Vans font leur grand come back depuis plusieurs mois. Portées depuis plus de 30 ans par les skateurs, elles commencent à s’afficher sur tous les posts Instagram des blogueuses modes les plus en vogue – bien que celles-ci n’aient jamais mis un orteil sur le grip d’une board.

Contrairement à Trasher qui tente tant bien que mal de sélectionner ses clients – en interdisant par exemple à Rihanna et Justin Bieber de porter leurs vêtements – Vans compte bien surfer sur la vague. Comment ? En revisitant leurs basics.

À LIRE :   New York Police Judiciaire : de la fiction à la réalité
vans

Pour les filles, ce sera donc les Old Skool en version plateform shoes – qui sont loin d’être moches – qui vont devenir vos pires ennemies tellement vos yeux vont en être saturés. Pour les mecs, retour aux basics avec les classics Era noires, à porter bien sûr avec une paire de chaussettes hautes. Quelques puristes oseront certainement la différence avec les Slip On à damier noir et blanc. Pour notre plus grand malheur.

Alors un conseil, si vous avez envie de garder une once de personnalité à la rentrée, ne tombez pas dans le panneau et courrez vite acheter des chaussures que vous ne risquez pas de trouver sur tous les pieds de France : une bonne vieille paire de Gémo.

vans vans vans vans

 

vans vans