Le fétichisme de la femme asiatique, ébranlé par Elizabeth Gabrielle Lee

Stop aux fantasmes ! La (vraie) femme asiatique se dévoile dans XING d’Elizabeth Gabrielle Lee

Quand nous Européens, imaginons la femme asiatique, très souvent (hélas) nous ne lésinons pas sur les stéréotypes. « Nous ne sommes pas toutes petites, dociles et soumises », explique Elizabeth Gabrielle Lee lors de son interview pour nos confrères de Dazed Digital, à propos de son dernier projet intitulé XING.

Elizabeth Gabrielle Lee

En mandarin, XING a plusieurs significations : « sexe », « sexualité », « l’éveil », « prendre conscience », voire même «l’essence d’une personne ». Seulement ici, la photographe a voulu lui donner un sens bien particulier, celui de la discrimination, du différent. Le but étant de rectifier cette image fantasmée par certains mais stéréotypée pour beaucoup, de la femme asiatique souvent infantilisée et soumise.

À LIRE :   La scarification, une alternative ?
Elizabeth Gabrielle Lee

Cette Singapourienne de 23 ans, basée à Londres, a voulu montrer cet autre visage méconnu mais pourtant tellement plus réel de la femme. Intense, délicate, forte de caractère mais en même temps vulnérable et prête à assumer une certaine promiscuité ; voilà ce qu’est l’ « Asian woman » de Lee. Un très beau projet composé des photos de la photographe mais également du travail d’autres artistes comme Vivian Fu, Clara Lee et Ronan Mckenzie, pour ne citer qu’eux.

Elizabeth Gabrielle Lee

Poétique, moderne et parfois un peu cru, la femme asiatique se refait une image plus ancrée dans la réalité, grâce au travail d’Elizabeth Gabrielle Lee et des nombreuses contributions. Le lien du book est juste ici !

Elizabeth Gabrielle Lee Elizabeth Gabrielle Lee Elizabeth Gabrielle Lee Elizabeth Gabrielle Lee Elizabeth Gabrielle Lee Elizabeth Gabrielle Lee Elizabeth Gabrielle Lee Elizabeth Gabrielle Lee Elizabeth Gabrielle Lee