Pour être heureux soyons stoïques

Et si on décidait d’être heureux, ou quand la tendance est au stoïcisme.

Non, ce n’est pas un cours de philo. Non, ce n’est pas non plus une dissert sur qu’est-ce que le bonheur. Et non, cela ne sera pas chiant. Lisez un peu pour voir, vous verrez, vous en ressortirez déjà moins stressés. Nous ne sommes pas là pour dire qu’il existe un moyen radical pour être heureux, là tout de suite, tout comme il n’existe pas de solutions miracle qui vous fasse perdre 10kg en une nuit. Mais l’idée ici est de vous prouver que même dans la merde la plus noire, on peut espérer et voir le côté positif des choses. Explications (simplifiées, promis).

stoïcisme

Toutes les analyses sur « qu’est-ce que le » évoquent à un moment ou à un autre le récit mythologique du Taureau de Phalaris. On ne va pas échapper à la règle car avec ça, vous y verrez déjà un peu plus clair. Phalaris avait le profil type du tyran du VIème siècle. Il régnait sur une ville italienne sans pitié, usant de la terreur et de l’assassinat à tout va, et était un véritable dépravé (ça nous aurait étonné) avec une certaine attirance pour le cannibalisme (ah ça par contre on s’y attendait pas). Un sculpteur voulu plaire à ce tyran démoniaque et eu la bonne idée de créer un énorme taureau d’airain, aux naseaux garnis de flûtes.  Il suffisait d’y introduire une victime, d’allumer un feu juste en dessous du ventre de la bête et la personne mourrait à petit feu, en hurlant atrocement, ce qui faisait résonner les flûtes harmonieusement.

stoïcisme

Horrible hein ? Dégueulasse même. Et bien figurez-vous que dans cette situation, le sage stoïcien réussi à trouver sa part de bonheur. Ça peut paraître fou, mais si on résume l’idée : même dans l’agonie et le plus effroyable des merdiers, il y a toujours un moyen de rester serein et d’être heureux. Il y a de quoi fortement en douter mais tout d’abord, UNE question se pose (qu’on aurait même du poser bien avant), qu’est-ce que le stoïcisme ? Sans me faire la voix de Wikipédia, il s’agit d’une philosophie dont l’objectif est, vous l’aurez deviné, le bonheur humain ; qui ne s’obtiendrait que par l’acceptation inconditionnelle de la réalité. En gros, faire avec ce qu’on a et non pas ce qu’on aimerait avoir, à savoir nos désirs. Aujourd’hui, dire de quelqu’un qu’il est stoïque, signifie qu’il arrive à garder son calme et sa sérénité, dans n’importe quelle situation. Il est vrai qu’après avoir adhéré à cette philosophie, l’impassibilité et la maîtrise de soi deviennent caractéristiques.  Très pratique dans les bouchons pour le coup.

stoïcisme

Maintenant qu’on s’est occupés de la définition, il est temps d’attaquer les principes. Alors là aussi il va falloir faire simple et concis car sinon on peut aller très loin et on n’a pas envie de vous perdre. C’est aux alentours de 300 av J.C à Athènes que Zénon de Citium, un riche marchand qui avait tout perdu dans un naufrage, créa le mouvement de pensée après avoir été fortement impressionné par la sérénité dont fit preuve Socrate en mourant. Contrairement à d’autres, le stoïcisme a continué d’évoluer et de se parfaire, notamment grâce aux écrits romains d’Epictète, l’esclave philosophe, de Sénèque, précepteur de l’empereur fou Néron, et de Marc Aurèle, le césar stoïcien qui conduisit l’empire romain à son apogée (si, celui qui se fait assassiner au début de Gladiator).

À LIRE :   Et si la série du Seigneur des anneaux se concentrait sur la jeunesse d'Aragorn ?
stoïcisme

Attention, on rentre dans les termes un peu nébuleux. Au-delà de l’attitude, il y a la véritable philosophie qui permettrait d’apprécier les petits bonheurs. Selon les Stoïciens, tout ce qui nous entoure est régit par un réseau de cause à effets (les événements présents sont le résultat de causes passées), appelé Logos mais aussi destin, nature, providence,…  Si parfois nous ne pouvons pas contrôler certaines choses qui nous arrivent (la santé, l’opinion d’autrui, la richesse), nous avons en revanche un pouvoir réel sur d’autre aspects de notre vie (la croyance, le désir, le refus,…). Pour reprendre Epictète : « Il y a des choses qui dépendent de nous, et celles qui n’en dépendent pas ». Mais alors comment espérer être heureux quand un événement sur lequel nous ne pouvions pas agir nous tombe dessus, comme par exemple être malade ?

stoïcisme
« Ne gâchez pas ce que vous avez en désirant ce que vous n’avez pas ; souvenez vous que ce que vous avez maintenant faisaient partie de ces choses que vous désiriez ».

Tout simplement, en acceptant la réalité telle quelle est. Car ce qui nous rend malheureux quotidiennement, ce sont les jugements que nous portons à tout ce qui nous arrive. Certes, être malade n’est pas une chose réjouissante mais ce n’est pas non plus une raison pour se lamenter et accabler les autres. On se rend nous-mêmes tristes, en pensant dur comme fer qu’on ne devrait pas être malade. Nous sommes donc les seuls coupables de notre malheur, à cause de notre tendance à toujours tout juger. Ça peut ne pas paraître très diplomate mais dites-vous qu’il y a toujours pire ailleurs ! Même si vous êtes malades, sans boulot, sans amis, ou je ne sais quoi, vous pouvez malgré tout être heureux en rationalisant les choses et en acceptant de continuer d’avancer. En d’autres termes : pour éviter d’être déçu, il suffit de ne rien attendre de ce qui peut arriver. D’où ce petit côté indifférent chez les Stoïques.

stoïcisme
« Nous ne souffrons pas des événements de notre vie mais du jugement que nous en avons »

Accepter le monde tel qu’il est, au lieu de courir après une société idéale, est un bon début. Notre enrichissement personnel passera alors par 4 vertus primordiales: la sagesse (gérer une situation calmement et intelligemment), la tempérance (modérer ses désirs), la justice (traiter les autres justement malgré leurs erreurs) et enfin le courage (faire face aux petits challenges quotidiens et pas juste dans des circonstances extraordinaires). Mr Spock est ainsi un très beau spécimen de stoïcisme car chez les Vulcains, tout comme chez les Stoïciens, la logique est omniprésente.

stoïcisme

D’autres exemples plus réels de l’utilité du stoïcisme existent. Nelson Mandela, s’inspira des écrits de l’empereur Marc Aurèle pendant ses 27 ans d’emprisonnement, et incita dès sa sortie à ne pas garder rancœur des erreurs passées et de continuer à créer un futur fait d’égalités.  Si l’école de philosophie n’existe plus, la pensée elle, perdure et des parallèles  vont même jusqu’à se faire entre la tranquillité d’esprit du stoïcisme et le concept bouddhiste du Nirvana.  Voilà on laisse ça juste là, prenez le temps de bien tout digérer et si ça peut aider certains d’entre vous à remonter la pente, on en sera que plus heureux. Tenez, voilà un petit bonheur simple : que vous ayez lu et apprécié cet article jusqu’au bout.

stoïcisme
« Parfois, même vivre est un acte de courage » – Sénèque

Naturellement cet article ne nous est pas venu d’une soudaine illumination. On est tombé sur ces deux vidéos super bien faites mais hélas en anglais, qui vous permettront d’améliorer votre compréhension orale et de mieux comprendre avec les petites animations, les principes dont on vous parlait un peu plus haut.