Malana, la destination interdite

Tu ne pourras plus aller pécho ta « Malana Cream » à la source

malana

Les touristes ne viendront plus planer sur Malana en quête de produits artisanaux alléchants. Ce village indien, réputé pour son haschich confectionné à la main, a décidé de ne plus accueillir d’étrangers dans leur province.

malana

 « Gods have spoken » : par le biais d’une invocation divine, les habitants de Malana ont interdit l’accès de leur village aux touristes. Selon ce Dieu (nommé Jamlu) ces visiteurs étrangers risquaient de « menacer la culture et les traditions ».

malana

La menace de ce Dieu Jamlu (pour lequel les habitants ont une véritable adoration) est très sérieuse: les locaux craignent qu’une malédiction ne s’abatte sur eux.

malana

Ternie par un tourisme essentiellement cannabique, l’image de cette province s’était dégradée à l’image des lieux après le passage de ces visiteurs.

malana

Malgré cette interdiction les habitants de Malana continueront de produire et vendre leur substance notamment dans tous les coffee shop d’Amsterdam, où la « Malana Cream » est extrêmement populaire.

Axel Levy