Les tribus nomades du monde seraient-elles au bord de l’extinction ?

L’extinction des tribus pourrait entraîner la fin de notre ère

Les dernières tribus isolées du reste du monde sont menacées. La cause ?  L’Homme lui-même. En Asie, en Amérique Latine ou même en Afrique, elles risquent de disparaître.

tribu

Nouveau mode de vie

En Asie, le gouvernement a obligé les indigènes à s’adapter à une nouvelle vie. Un exemple : les Dayaks, en Indonésie. En 1960, lors du conflit avec la Malaisie, l’armée indonésienne a recruté les membres de la tribu des Dayaks comme porteurs, guides ou combattants. Les obligeant à moderniser leur mode de vie.

Par la suite, l’école primaire a été créée dans tous les villages. Les conséquences ? Une ouverture au monde extérieur brutale, qui les a conduits à abandonner leurs traditions. Les femmes sont les plus concernées. À leur naissance, on leur perce le lobe, et chaque année un anneau est rajouté. Le but ? Obtenir de grandes oreilles. Ainsi, celle qui a les plus grandes a le statut social le plus important. Aujourd’hui, elles ne seraient plus qu’une centaine à vivre sur l’île de Bornéo. Les villages sont presque tous mondialisés. Certains Dayaks possèdent même des portables !

tribu

« Partout dans le monde, les sociétés industrialisées volent les terres indigènes par appât de gain. Nous faisons face à la continuité du génocide qui a caractérisé la colonisation européenne en Amérique », analyse Stephen Corry, directeur de Survival, pour le Figaro.

tribu

Des tribus menacées d’extinction

Certaines tribus n’ont pas eu autant de « chance » que les Dayaks. Du côté de l’Amérique Latine, les conséquences de l’invasion sont plus graves. Plusieurs tribus ont en effet déjà disparues. D’après Vice, en août 2011, c’est une tribu entière qui disparaissait à l’ouest du Brésil après l’invasion sur leur territoire de trafiquants de drogue péruviens.

À LIRE :   Quelles sont les sectes les plus gratinées du monde ?

Et ce n’est pas tout. L’année dernière, l’ONG britannique Survival dénonçait la « pire invasion depuis des décennies » sur le territoire indigène Uru Eu Wau Way dans l’Amazonie Brésilienne.

D’après le Figaro, trois tribus isolées seraient menacées d’extinction à cause de la déforestation. Le mois dernier, une de ces tribus aurait encore été la cible. L’ONU a dénoncé une « grave attaque ». D’après Le Monde, 200 fermiers munis de machettes et d’armes à feu s’en seraient pris à des Indiens de la tribu Gamela. Ça ne va donc jamais s’arrêter ?!

tribu

Violation des droits de l’Homme

Les ONG sont aussi accusées de violence. « Ils ont pris trois lances, trois machettes et un couteau puis sont entrés dans ma maison, et ont battu mes enfants » confit un témoin anonyme au Figaro. Mais de quel droit ces personnes se permettent-elles de faire ça ?! C’est une violation des droits de l’Homme ! Malgré que l’ONU demande aux gouvernements concernés de « faire preuve d’une tolérance zéro face à la gravité des violences contre les Indiens et à l’impunité des agresseurs », la situation ne s’arrange pas. Les tribus sont encore confrontées à ces invasions de plus en plus violentes.

Ces entreprises colonisent ces terres pour leur potentiel (et se mettre plein d’argent dans les poches surtout !). Mais ils oublient trop souvent que c’est grâce à ces tribus que nous respirons. En effet, leur mode de vie consiste à prendre soin de l’environnement. C’est elles qui protègent la nature, et préservent les plus beaux endroits sur Terre ! Quand est-ce que ces entreprises et ces gouvernements vont comprendre que ces populations sont le poumon de la Terre ?!

tribu tribu tribu tribu