L’île de Koh Tarutao en Thaïlande a un secret bien gardé

Ancien enfer devenu paradis !

L’île paradisiaque de Koh Tarutao se situe dans une zone naturelle protégée située à 25 kilomètres au large de la Thaïlande. Pendant des années cette île paradisiaque a été mise de côté, comme abandonnée, l’île n’a pas vu un touriste y mettre les pieds et ce, jusqu’au milieu des années 1970.

île

Pourtant ce bijou sauvage perdu au milieu de l’océan s’étend sur plus de 25 kilomètres de long. Tu seras surement seul à te baigner dans les eaux turquoise qui bordent la plage de Plante Bay, c’est pour dire. Là-bas aucun bar,  restaurant, ni hôtels standing. Pour des vacances sauvages et authentiques, c’est la destination rêvée.

Mais qu’est ce qui peut expliquer l’absence de touristes? Quel est son secret ? Comment l’île paradisiaque a su tenir les touristes éloignés pendant des années ? Pour la simple et bonne raison que Koh Tarutao fut une île de prisonniers.

île

Dans les années 1930, les prisons de Bangkok ont commencé à être surpeuplées et le gouvernement thaïlandais a du trouver un lieu où installer les criminels. C’est donc sur l’île de Koh Tarutao que le gouvernement a fait construire des prisons. Un spot parfait, éloigné de tout et où les prisonniers ne pouvaient s’évader. Entre 1930 et 1940, ce sont plus de 3 000 prisonniers qui y ont été acheminés.

Mais l’île paradisiaque s’est rapidement transformée en enfer pour les prisonniers et pour les gardes. En effet la Seconde Guerre Mondiale a eu un terrible impact sur la nouvelle population de l’île. Le conflit a empêché l’approvisionnement de denrées en direction de l’île, mettant en grande difficulté ses « habitants ». Pour survivre, ils se sont tous tournés vers la piraterie, prisonniers et gardes compris. La situation est restée bloquée pendant plusieurs années (encore plus avec l’invasion japonaise en Thaïlande).

À LIRE :   Dandysme black, quand s'habiller devient politique
île île île

Mais les anglais sont venus à la rescousse des habitants à partir de 1946 et les ont ramené sur le continent pour les soigner et les envoyer dans d’autres centres pénitenciers (bah oui, ils allaient pas les relâcher quand même…)

Pendant plus de 30 ans l’île est restée abandonnée et personne n’osait s’y aventurer. Jusqu’au jour où, en 1974, un groupe de naturistes locaux a pris le large et s’est rendu sur l’île. Ils y ont redécouvert la beauté et l’authenticité de Koh Tarutao. Ils l’ont transformé en parc naturel, aujourd’hui devenu le second royaume naturel de Thaïlande, classé au patrimoine de l’UNESCO.

île île

A présent, l’île n’abrite plus aucun criminel mais la présence de touriste reste encore minime. Un musée a été construit afin de se souvenir de ce passé « carcérale». Des excursions sont organisées pour visiter les anciens bagnes et permettent de retracer le quotidien des anciens prisonniers de l’île.

Un paradis devenu enfer pour ensuite redevenir éden !