Mieux que des bijoux : les tatouages de Ryan « The Scientist » Smith

De l’orfèvrerie sur la peau

Le tatouage ornemental est devenu tellement tendance qu’il s’affirme presque comme un rite de passage, en particulier chez les afficionados de genre féminin. L’ornemental n’a pas d’autre but que de magnifier le corps et, par là-même, de s’aimer soi-même. Un peu d’encre et hop, on se sent tout de suite plus sexy. Les tatouages de Ryan Smith jouent bien entendu sur la corde de la sensualité. Celui qui se qualifie lui-même de scientifique pratique une chirurgie esthétique sans risque de dérapages. En effet, le résultat est toujours saisissant de beauté.

tatouages tatouages

Le tatoueur, primés de nombreuses fois pour ses œuvres, est basé à Exeter, chez nos voisins Anglais. Il qualifie son art de « hennism », c’est-à-dire un hommage au tatouage de henné. Ses pièces reprennent en effet l’élégance de cet art oriental qui suit les courbes du corps. Il y ajoute également une note de réalisme avec de superbes pierres précieuses plus vraies que nature, ainsi que des fleurs et du dot. Ces tatouages les plus impressionnants semblent sortir tout droit d’un podium de haute couture, ou même du casse d’une bijouterie haut de gamme …

tatouages tatouages tatouages

Si Ryan Smith fait un travail d’orfèvre sur de petites pièces, pour passer la porte de son studio ou décrocher une place avec lui dans une convention européenne, il vaut mieux être prêt à donner de sa couenne. Ses œuvres sont en effet souvent démesurées, recouvrant des dos, des jambes et des bustes entiers. Evidemment, cela coûte un bras, mais pour se retrouver sertie de diamants éternels, que ne ferait-on pas ?

tatouages tatouages

Jen Ripper