Camgirl, nouvelle star du X ?

A la recherche du cyber orgasme

Être camgirl c’est faire des shows érotiques voire pornographiques devant une webcam contre une rémunération. Leur succès grandissant s’explique par l’interactivité  que les filles offrent via leur webcam, support de pratique masturbatoires hyper stimulant. Il y a une interaction virtuelle avec la camgirl qu’il n’y a pas sur les sites pornographiques et c’est ce qui plaît aux consommateurs.

Au fil des années l’industrie du porno s’est effondrée en partie à cause des vidéos accessibles gratuitement. Elle a donc atteint un point de saturation de non retour. Tout benef’ pour le live cam qui, lui, devient de plus en plus important. Du cyber sexe pour un cyber orgasme, c’est donc une sorte de télé réalité du sexe qui aujourd’hui conquiert le monde du X.

camgirls

N’importe qui peut devenir camgirl, mais il existe aussi des camboys et des couples qui se livrent à ces activités. La plupart restent quand même des filles. Elles se déhanchent, se dénudent devant leur webcam pour le plaisir des visionneurs. Mais attention, pour aller plus loin, il faut payer. Et oui, pour avoir une session privée avec sa camgirl préférée il faut sortir la CB.

Jouer sur le fantasme c’est ce qui attire le plus. Car attention aux amalgames, le livecam ce n’est pas de la prostitution, il n’y aucun contact physique avec le consommateur, tout part d’un tchat et peut se terminer en sexe virtuel.

Beaucoup de camgirls témoignent sur le fait qu’elles se sentent libres de faire ce qu’elles veulent derrière la caméra de leur ordi. Le principe de la virtualité leur permet de se sentir plus en sécurité.

À LIRE :   Damon Belanger et ses ombres fantastiques
camgirls camgirls

L’usage des plateformes de cyber sexe est d’une accessibilité alarmante et d’une simplicité folle. Tout le monde peut devenir camgirl ou visionner des vidéos de sexe en live, en un clic. Et en effet, la majeure partie des internautes recherchent des « girls next door », c’est-à-dire des filles pas vraiment professionnelles, qu’on peut trouver à chaque coin de rue.

Mais des sites comme Livejasmin garantissent des prestations plus haut de gamme. Cette entreprise fondée en 2001 par György Gattyän, hongrois, à la carrure de Poutine et aux airs de Daniel Craig est maintenant leader mondial de ce commerce de cyber sexe.

Sa réussite repose sur la qualité des filles et des prestations fournies sur son site. Quant à sa stratégie commerciale, elle se base sur la sobriété et l’ergonomie de son site. Sur la page d’accueil pas de nudité, seulement des photos de filles en sous vêtement sexy et des vidéos de charme. Tout est dans le glamour afin de garantir l’intérêt et la fidélité du public.

camgirls camgirls

Alors avec ce nouveau phénomène des camgirls, on est sujet à se demander si ces filles ne réinventent pas le porno? Et si le live cam n’est tout simplement pas une nouvelle forme de prostitution?