les entreprises, les boîtes à sexe.

Le bureau, objet de tous les fantasmes

Et si on arrêtait de voir l’entreprise comme un lieu négatif ? Certes « travail » signifie (étymologiquement parlant) « torture« , mais pour beaucoup de français, c’est autre chose que ça. Et c’est même beaucoup plus agréable que les réunions, les appels et la machine à café. Car pour beaucoup de travailleurs de bureau (tu en fais peut-être partie, ou des gens que tu connais, qui sait), une haute pile de dossiers peut être prétexte à faire des galipettes derrière. Vite fait bien fait, ni vu ni connu. C’est juste que si tu es maçon, tu auras plus de mal à trouver tout plein de papiers derrière lesquels t’abriter. Quoique, suffit de savoir où chercher.

bureau

Les fantasmes étant ce qu’ils sont, on ne contrôle pas ce que nos bas instincts nous ordonnent. Qu’est-ce qu’on y peut si on aime les secrétaires à lunettes (On sait, l’auteur de cet article le fait bien pieds dans le plat) ? Et selon qu’on est un homme ou une femme, on ne rêve pas de la même chose. Si les femmes préfèrent (en majorité) décompresser dans l’ascenseur, les hommes ont quant à eux des vues sur la salle de réunion. Une grande table, beaucoup d’espace, c’est insonorisé aussi, parfois… Le lieu parfait pour une petite pause crapuleuse en somme. C’est en tout cas ce qui ressort d’un sondage réalisé par YouGov.

À LIRE :   Les russes contre le coloris LGBT de Facebook
bureau

Après le sexe en extérieur (ou outdoor sexe), le sexe au bureau serait donc la nouvelle mode ? Après tout pourquoi pas, il faut savoir pimenter sa vie sexuelle. Et puis ça arrive à tout le monde de rêver d’un/une collègue, voire même du boss (mais dans ces cas là c’est son pouvoir qui attire, pas forcément son physique) et bim ! relieu commun. Et quand on dit rêver, on parle du genre de rêves interdit aux moins de 18 ans, you know what I mean. Ce qui se passe au bureau reste au bureau, c’est bien connu ! Faut rien regretter dans la vie.