Hand poked tattoo, la technique maori

Les tatouages non mécaniques réalisés par hand poked tattoo

Le hand poked tattoo est une pratique ancestrale de tatouage maori consistant à piquer l’épiderme grâce à une aiguille.

Pratiquée dans les prisons et chez les self home made tatoueurs, ceux qui se tatouent eux mêmes, cette technique était réputée imprécise, dangereuse car non hygiénique, et augmentant les risques de bavures et d’infections. Pourtant de plus en plus d’individus sont attirés par cette technique. La chanteuse Rihanna a elle même repopularisée cette pratique en se faisant tatouer un motif tribal sur la main.

À LIRE :   La crème de la crème du tatouage réunie au Lille Tattoo Festival

La pratique du hand poked tattoo est plus longue et un peu plus douloureuse que celle réalisée avec le dermographe car les coups d’aiguilles sont plus espacés. En ce sens, elle ressemble à la technique traditionnelle de tatouage thaïlandais par le bambou.

Si tu es intéressé, tu peux trouver des studios de tatouage pratiquant le hand poked tattoo dans plusieurs villes de France.

Publicités