Le street art colore Reykjavik en Islande

Foison de street art dans la petite capitale islandaise

Lors de mon road trip en Islande en septembre 2016, j’avais été surprise de rencontrer le long de la rue principale Laugavegur à Reykjavik autant de street art. L’engouement pour cet art s’est exporté à l’échelle mondiale et apporte joie et couleurs dans une Islande déjà sublime de part ses paysages, mais où l’hiver peut être rude et sombre.

 

Islande Islande

 

Si le graffiti y est strictement interdit et associé au vandalisme, les artistes créent leurs fresques avec l’approbation des propriétaires de biens, ou apposent leur art sur de grands murs lors d’événements officiels. Malgré la petitesse de la capitale, qui se visite aisément en une journée, il est plaisant de flâner dans les ruelles et admirer un street art coloré et poétique. Nul doute que les habitants compensent le manque de lumière en hiver par l’égaiement des fresques pop. Bien sûr, une fois la visite de Reykjavik terminée, le road trip peut enfin commencer sur cette île hors norme aux paysages préservés dans toute leur beauté.

À LIRE :   Les photographies candides et trash de Cécile Hoodie
Islande Islande Islande Islande

 

Solenn Cordroc’h