Ce que vous ne savez pas sur Dr Dina, la vraie Nancy Botwin

Youtube Follow Openminded

Dr Dina, passée d’anti-drogue à dealeuse des riches

 

Dr. Dina est une Californienne, célèbre dans le monde pour être une voix forte pour la légalisation généralisée du cannabis, mais aussi pour être la femme qui a inspiré Nancy Botwin, la célèbre dealeuse des riches de Majestic, dans la série Weeds. Open Minded vous propose de découvrir dix choses à savoir sur Dr. Dina, une femme qui côtoie aussi bien les cartels mexicains que les First Ladies

 

 

Dina

 

– Une voix pour la légalisation

Docteur Dina n’est pas vraiment un docteur. C’est en fait la première femme à avoir ouvert un dispensaire pour le cannabis médical en Californie. Elle s’est battue pour faire passer la fameuse Proposition 215 qui a légalisé le cannabis médical en Californie en 1996, et a ensuite ouvert son dispensaire, en 2002.

 

 

– L’idée du dispensaire : après le cancer d’un ami

Mais d’où cela lui est venu ? En fait, un ami à elle avait un cancer. Il n’avait que quatre mois à vivre, et allait les passer à ingurgiter d’énormes doses de chimiothérapie. Problème : il vomissait tout ce qu’il avalait, y compris les pilules. Après deux semaines seulement, il avait acheté et vomi 10 000 $ de pilules, et se désolait de n’avoir plus que quelques mois à vivre et de devoir laisser à sa femme un compte en banque vidé par les soins. C’est alors que Dina, touchée par son histoire mais surtout pas ses envies suicidaires, bien qu’ayant du mal à croire en les effets thérapeutiques du cannabis, lui propose un joint … La première chose qu’il l’empêcha de vomir ! Le lendemain, il l’appelle en lui disant ces mots « tu m’as sauvé la vie ! Mais ma femme ne veut pas que je consomme de drogues illégales, comment puis-je m’en procurer plus, légalement ? ». Après avoir trouvé le bon médecin à San Francisco, qui lui a tout de suite fait une ordonnance étant donné son cancer, Dina s’offusque du peu de médecins qu’on trouve malgré la loi passée 6 ans plus tôt. C’est là qu’elle a décidé d’ouvrir un délivreur d’ordonnance à L.A avec son ami Andy, puis se rendant compte que les dispensaires ressemblaient plus à des « repaires à crack » (sic), elle décide avec le docteur de San Francisco d’ouvrir son propre dispensaire, et de le promouvoir en prescrivant une ordonnance à une star qui ne sera nul autre que… (what’s my modafuckin naaame ?) Snoop Doggyyyy Doooooooogg.

 

– Sa rencontre avec Snoop Dogg

Docteur Dina a rencontré Snoop Dogg lorsqu’elle était au lycée. Issue d’une famille modèle, Dina était une adolescente faisant partie d’un D.A.R.E (association d’élèves contre les drogues et la violence), autrement dit pas une future dealeuse. Un ami de son père était David Kenner, un célèbre avocat criminel, qui défendait à ce moment-là Snoop dans une affaire de meurtre. Un jour où elle va chez cet ami de son père, Snoop sort pour fumer, et Dina l’immaculée était à deux doigts d’aller balancer : « oh mon Dieu, des gens se droguent à côté de chez moi ! ». Elle ne connaissait pas le rappeur, il lui a dit de venir tirer sur son blunt, elle a refusé mais après qu’il ait insisté elle a à demi tiré dessus et a déjà peur d’être une toxicomane… lorsque Snoop lui lance « maintenant t’es de la bande ! Si tu balances, tu auras des ennuis aussi ! ». Oui on vous l’accorde, il y a pire que de fumer son premier joint avec Snoop Dihodeubeuldji.

 

Dina

 

– Comment elle a convaincu Snoop de lui acheter son herbe

Quelques années plus tard, après avoir ouvert son dispensaire, Docteur Dina devient la fournisseuse principale de Snoop. Elle ne l’avait plus vu depuis une dizaine d’année, mais un ami à elle l’informe que son frère a loué un studio à Snoop pour 3 mois. C’est comme ça qu’ils se retrouvent, et qu’elle annonce à Snoop qu’elle détient un dispensaire et qu’elle connait un docteur pouvant lui prescrire du cannabis médical. Du cannabis légal et de qualité, Snoop a de suite accroché à l’idée, et c’est le début d’une longue amitié qui a commencé. On l’avait dit que le joint rendait sociable !

 

– Elle a inspiré le personnage de Nancy Botwin

Docteur Dina semble avoir inspiré Nancy Botwin, la mère au foyer reconvertie en dealeuse de zone pavillonnaire de riches dans la série Weeds. En effet, un jour, elle parlait d’un script sur son histoire, écrit avec un ami. Un de leurs patients leur a dit qu’il travaillait à Hollywood (l’avantage de vivre à L.A), et qu’il allait le lire. Il a fait quelques modifications et n’est jamais revenu. Quelques mois plus tard, un patient entre dans le dispensaire en lui disant « Joli panneau ! ». Dina ne comprend pas, sort et vois un énorme panneau de la chaîne Showtime, pour la sortie de la série Weeds. Elle a eu le souffle coupé pendant quelques secondes, croyant même que c’était elle ! Puis elle a appelé Snoop, croyant que c’était un poisson d’avril « Comment t’as pu me faire ça ?? Maintenant tout le monde sait que j’ai de l’herbe ! »… mais il n’avait rien fait. Quelques semaines plus tard Snoop l’appelle en lui disant qu’il avait joué dans la série et que Nancy était inspiré d’elle ! Puis elle a vu la série, les premiers épisodes l’ont tellement bouleversée qu’elle en tremblait – littéralement – mais elle a laissé couler, et comme on dit à Hollywood …  the rest is History.

 

 

– Une carrière aussi dingue que celle de Nancy Botwin

Au-délà de cet histoire de script, de nombreux points communs font penser que Nacy Botwin a bien été inspirée de Dina. D’abord son associé s’appelle Andy, qui est un ami à elle, comme Andy dans la série, qui est son beau-frère. Ensuite, Nancy fait goûter son herbe à Snoop , qui la surnomme « MILF Weed », ce qui d’après eux ressemble à un épisode qui s’est déjà passé dans la vie réelle. Et encore plus gros, lorsqu’ils ont ouvert le dispensaire, Dina et Andy on fait appel à un investisseur pour payer la caution du local… Puis ils se sont rendus compte qu’il dirigeait un cartel mexicain (cela fait penser au personnage d’Esteban Reyes), de l’argent a commencé à disparaitre, le mexicain faisait venir ses employés, qui n’écoutaient pas Dina … Le « boss » la fait monter dans sa voiture pour avoir « une discussion », et sort son pistolet équipé d’un silencieux. « Alors, qu’est-ce que tu dis de ça ? ». Ce à quoi elle répond « Je dis que tu ne peux pas ranger ton arme là, elle doit être enduite d’huile de lin et être gardée dans un sac plastique, sinon elle risque de s’enrayer ». « Et comment tu sais ça toi ? », répond-il … « je garde toujours mes armes enduites d’huile de lin dans un sac ! ». Un blanc, et lui qui répond « Bordel, t’es un gangster ! » (« Damn, you gangster ! », je cite). Dans les jours suivants, le magasin s’est fait tirer dessus, et elle les a appelés en les menaçant de tous les tuer et qu’ils « ne reverraient jamais leur putains de mères et leurs gamins » et autres joyeusetés. Puis quand le mexicain est venu au magasin pour menacer Andy avec son arme, elle lui a donné un coup de poing et l’a tiré par l’oreille (au sens propre), l’a jeté en dehors du magasin et lui a filé 50 000 $ qu’elle lui devait pour la caution, plus une petite allonge, pour que jamais ils ne reviennent. Cette histoire fait forcément penser à Nancy Botwin, qui elle aussi a l’air d’une petite femme de 50 kilos inoffensive, mais qui arrive à effrayer les pires des gangsters parce qu’elle devient dingue quand on touche à son business ou ses amis. Dina et Nancy ne tuent pas, mais elles font tout pour vous faire croire qu’elles en sont capables ! D’ailleurs, dans son interview pour Vice, Dina reconnait qu’elle ne s’en serait pas sortie la moitié du temps si elle n’était pas une fille.

 

– Docteur Dina, le dealer des célébrités

Aujourd’hui, Dina est connue pour être LA fournisseuse en weed des célébrités. Hormis Snoop, et de nombreux autres rappeurs tels que Wiz Khalifa, Method Man et Redman ou encore 2Chainz, elle fournit régulièrement « une des dernières First Ladies en vie » (Hillary, c’est toi ?), de nombreux conservateurs ouvertement anti-cannabis… Son répertoire semble ne rien avoir à envier à Jimmy Kimmel.

 

 

– Elle a déjà été fouillée par les Services Secrets

Au point qu’elle raconte dans son interview pour Vice, qu’un jour, lors d’une consultation à domicile (les politiques ne viennent pas au magasin, ce serait trop voyant), elle a été fouillée par les Services Secrets des Etats-Unis avant de pouvoir entrer dans la maison de son patient. Son sac était rempli de gâteaux au sucre … et à l’herbe bien-sûr !

 

– Les fédéraux l’ont ciblée plusieurs fois, mais elle n’a jamais renoncé

Quand elle a commencé à faire beaucoup d’argent, ce sont les fédéraux qui se sont attaqués à elle. Elle a eu droit à trois descentes, dont la première a eu lieu pour tous les dispensaires de cannabis de West Hollywood. Les fédéraux ont défoncé la porte alors qu’elle leur tendait les clés, et ont détruit les trois quarts du magasin et toutes les plantes. Elle raconte que leur grand plaisir dans les dispensaires étaient de détruire des choses et tuer les chiens des gérants, alors la première chose qu’elle a faite c’est cacher son chien dans son sac, avant de voir son dispensaire être détruit de tous les côtés.

 

– Elle a la main verte

Parce que oui, dernière chose à savoir : Dina produit toutes ses variétés, y compris la Snoop Lion Executive Branch, la variété de Merry Jane, « developed for Snoop himself ». La Reine du cannabis, comme on la surnomme Outre-Atlantique, est aussi la reine du potager !