Ground Effect : Nouvelle semaine, nouveau programme !

(Under)Street-art à Paris

 

On vous avait déjà parlé de Ground Effect, la galerie souterraine qui organise un mois consacré à la culture urbaine. Tour d’horizon sur les artistes présentés cette semaine :

Ground Effect
Niwoz travaillant sur son pécheur

Niwoz est un plasticien, il présente une installation représentant un pécheur sombre assis sur un tabouret. Il utilise une batte de base-ball en guise de canne à pêche, et cherche des ressources vitales en forme de sculptures sphériques, disséminées dans toute la galerie. Ce sombre pécheur avait été installé dans le canal, pendant qu’il était vidé. Ensuite, il s’est perdu dans la galerie souterraine, après avoir erré dans Paris chaussé de ses TN. 

Ground Effect
La fresque de Scred

Scred et Theone ont quant à eux terminé les fresques qu’ils avaient commencées. Scred s’est occupé de l’entrée principale quand Theone a finalisé les trois fresques à l’intérieur de la galerie, dont une en live painting vendredi dernier.

À LIRE :   Het Magazijn : le nouveau club techno des Pays-Bas
Ground Effect
Une des fresques de Theone

Samedi 11 mars sera le jour de l’opération Balibart. Ces derniers viendront faire un accrochage dans la pièce principale accompagnés de Léonard Combier.

Vous êtes également invités à venir nombreux dimanche 12 mars, pour une ouverture flash exceptionnelle ! Info exclusive pour nos lecteurs ! Pour découvrir Ground Effect, n’oubliez pas de vous inscrire pour une visite sur ce lien.

A partir de lundi prochain auront lieu les deux semaines Découverte et Partage, qui devraient accueillir encore une fois de nombreux visiteurs. Encore une fois, car la première semaine, Ground Effect en a déjà totalisé 400 !