Le graffiti de paix et d’amour par le duo Sismikazot

Les français de Sismikazot pensent le graffiti dans sa dimension sociale !

Pour Rémi et Paul de Sismikazot, peindre des murs n’est pas seulement une manière de rendre le paysage quotidien plus agréable. C’est aussi, et avant tout, un prétexte pour échanger et partager des moments de vie avec ceux qui croisent leur route. 

art-sismikazot
Tournée de Fauve

Ils ont certainement bu leur première bière ensemble et passé leur BAC ensemble. Rémi Tournier et Paul Soquet se connaissent depuis la période la plus glorieuse de la vie : l’adolescence. Rémi aka Sismik et Paul aka Azot forment le duo Sismikazot en 2012 et parcourent la France à la recherche de murs à peindre, et de personnes à rencontrer.

art-sismikazot
Les deux potes de Sismikazot

Même s’ils bossent comme des bêtes depuis 2012, les gars grimpent sur le podium de la célébrité grâce à Fauve, l’artiste français aux paroles mélancoliques dont on entendu parler à toutes les sauces. Sismikazot réalisent une pièce à chaque étape de la tournée nationale, soit à sept endroits différents et toujours en rapport avec le travail de l’artiste.

Ce qui fait la différence entre ces deux street-artistes et le reste du monde ?
L’importance de l’action sociale qu’ils amènent lors de la réalisation des quelques 37 fresques déjà réalisées en France. Premier point : ils se déplacent toujours dans des bourgs ou petites villes où la vie n’est pas toujours facile et la culture pas forcément accessible de tous. Une maison d’arrêt, un collège difficile et une maison de retraite pour papis & mamies figurent parmi la liste des lieux investis par les deux inséparables.

Second point : dans leurs fresques, ce sont des personnes qu’ils ont rencontrées dont ils parlent. À travers une technique mêlant abstraction, figuration et calligraphie, Sismik et Azot peignent les portraits hyper-réalistes d’un grand-père, de deux copines, ou d’un petit garçon qui les a marqué. Ainsi, peindre un mur géant n’est pas seulement utile à l’amélioration du paysage quotidien des habitants mais aussi un réel hommage à la beauté de l’être humain. Tout simplement.

On n’a pas encore fait une bonne partie de ce que nous voulions réaliser mais c’est en bonne voie. On intervient auprès de jeunes en difficulté, d’ados, de vieux dans des maisons de retraites, des tous petits dans des crèches… Bientôt on va partir en colo et réaliser un projet dans une maison d’arrêt. Bref, on veut bosser avec notre cœur. On a la chance de choisir nos projets, la notion de partage et de travail sur soi est très importante. expliquent Sismikazot dans une interview à Maze.fr

La marque de fabrique de Sismik et Azot se résume en une aura positive pleine à craquer d‘authenticité, d’humanité et de solidarité. Bravo !

À la suite des attentats qui avaient secoué la ville de Paris le 13 novembre 2015, Sismikazot ont réalisé un graffiti fait de lettrages en hommage à ces personnes si proches de nous qui ont perdue la vie. Un message de soutien et d’espoir qui a pu faire beaucoup de bien en cette période de peur et de terreur. 

art-sismikazot
« Toujours la fleur au fusil »

Difficile de trouver des mots après autant d’inhumanité ce week-end. Difficile de ne pas se taire mais aussi très difficile d’en parler. Ce qui est sur c’est que la vie doit continuer parce que chaque jour on se bat pour qu’elle soit meilleure. On continuera d’attaquer tous nos projets la fleur au fusil sans armes ni violence mais avec amour et passion. Ça veut dire que nous garderons notre insouciance et notre naïveté, ainsi que notre enthousiasme et notre courage. Car ça personne nous l’enlèvera. (…)

art-sismikazot
Mars 2016 – Sismikazot x Sô Tolosa
art-sismikazot
Lettre de remerciements envoyée aux femmes de la maison d’arrêt d’Epinal avec qui Sismikazot ont travaillé sur une fresque.
art-sismikazot
Fresque réalisée avec la classe de quatrième 1 du collège de Nérondes dans le Cher.
art-sismikazot
Gobelet édition limité Sismikazot x Zénith Paris – La Villette
art-sismikazot
Février 2017 – « Corps à corps à coeur battant », fresque réalisée dans le village de jarre Audouin dans le 17.

Retrouvez Sismikazot sur
Internet
Instagram : Sismik
Instagram : Azot