Qui est l’auteur du clip Yellow Submarine des Beatles ?

Les Beatles, Heinz Edelmann et l’art psychédélique.

Les Beatles, c’est sans contestation le groupe de rock anglais mythique dont les voix et les accords de guitare resteront à jamais gravés dans l’histoire de la musique. Jamais sur le banc de touche, et toujours en quête de nouveauté, le groupe anglais se démarque par une identité très forte, qui marquera les générations suivantes sur tous les plans artistiques. 

beatles

Pendant les années 60-70 en Europe et aux États-Unis, l’humeur est au beau-fixe et la joie de vivre est la priorité. Porté par le message positif que le groupe anglais véhicule auprès du public assoiffé de liberté, celui-ci se fait alors porte-parole d’un mouvement artistique et social happy et funny. Et pour n’importe quel artiste, transmettre un message peut passer par plusieurs chemins : les mots, la mélodie, le mouvement, et l’image. Le graphiste et illustrateur Heinz Edelmann fait partie des personnes dont le travail a permis de construire l’identité reconnaissable entre mille des Beatles. 

beatles

En 1934, en Tchécoslovaquie, né Heinz Edelmann.
Après des études d’art, il se lance dans une carrière d’illustrateur et graphiste qui lui permet de réaliser des affiches de théâtre ainsi que des publicités. Entre 1961 et 1969, Edelmann travaille avec le magazine Twen sur des couvertures et des illustrations. Ce qui fait son charme, c’est son style arrondi et coloré où les personnages parfois irréels racontent des histoires loufoques. En 1970, c’est un beau mélange entre l’esthétique florale de l’Art Nouveau, et la composition abyssale du psychédélisme ! Et c’est ainsi qu’Edelmann est prendre la casquette de directeur artistique du court-métrage animé des Beatles, Yellow Submarine, entre 1967 et 1968. Pour l’artiste, la réalisation de ce format court animé est une aubaine qui fera exploser sa carrière, diffusant son travail à l’international.

À LIRE :   HUMAN COLOR @ LE HUIT

Après ces heures de gloire intenses, Heinz Edelmann qui restera modeste jusqu’au bout, continuera d’illustrer des livres, des affiches, et des quelques courts-métrages aussi.
Parmi ses plus belles réalisations, la couverture du livre Andromedar SR1 en 1970, celle de l’édition allemande du Seigneur des Anneaux de Tolkien en trois volumes, et une nouvelle illustrée, The Incredible!, en 1999. En 2004, il travaille à la réalisation du court-métrage Der Phantastische Film qui contribue grandement à l’introduction du cinéma d’horreur à la télévision allemande.

beatles
Andromedar SR1, couverture

 

beatles
Edition allemande du Seigneur des Anneaux de Tolkien, couvertures

 

beatles beatles beatles beatles
Publicités