William Klein photographie les villes sans limites et avec désordre

Pas de règles, pas de limites

William Klein, photographe américain a shooté de nombreuses villes planétaires : New York, Tokyo, Rome, Moscou, Paris. Découvrant l’Europe lors d’un service militaire, il s’inscrit à la Sorbonne et étudie la peinture. Ce n’est vraiment qu’en Italie qu’il découvre la photographie. Il ne s’arrête pas en si bon chemin et s’essaye également au cinéma. Ne pratiquant désormais presque plus, ses anciennes photographies font souvent l’objet d’expositions. Reconnaissable par le flou et dualisme entre contrastes et mouvements, il s’est plu à s’immerger dans les villes, loin d’un simple reportage photographique. Son slogan ? Pas de règles, pas de limites.

À LIRE :   Les sublimes photos d'art de Marco Michieletto

 

Entretenant une relation d’amour/haine avec New York, sa ville natale, il idolâtrait Paris, qui l’expose notamment jusqu’au 4 mars 2017 à la galerie Polka.

villes villes villes villes villes villes