Instagram, l’art et soi : une nouvelle galerie pour narcissiques ?

Comment la peinture espagnole Thani Mara utilise Instagram pour montrer ses beaux tableaux ?

instagram

Thani Mara est une jeune femme espagnole dont les valises sont posées à Barcelone, là où il fait beau, chaud, et où on mange de la paëlla accompagnée d’un mojito. Une vie plutôt cool rythmée par la réalisation de portraits en peinture qu’elle publie aussitôt sur Instagram.

Avec un nombre d’abonnés sur Instagram qui frôle les 100 000 abonnés, est-ce vraiment nécessaire de dire que ses peintures plaises ? Les portraits réalistes que Thani Mara peint représentent des jeunes personnes charmantes, arborants les codes esthétiques contemporains de ce que l’on considère comme « hype » (sisi). Lunettes de soleil, piercing au nez, tatouages, attitude décontractée et passive, regard de préda’. Ceux qu’elle montre sont des jeunes adultes beaux, stylés et charismatiques; à la manière des top modèles que l’on peut admirer dans les magazines de mode. La technique est là, les couleurs sont équilibrées de même que les volumes sont parfaitement retranscrits !

instagram

Mais, tu as peut-être été interpellé.e par quelque chose : la mise en scène de ses tableaux. Sur sa page Instagram ainsi que sur Facebook, Thani Mara s’inclut dans le cadre de l’appareil photo, aux côtés de ses réalisations mais aussi du matériel qu’elle utilise. Ainsi, elle montre son art et tout ce qui va avec. Comme si nous étions carrément en train de la regarder peindre.

Pas idiot, comme réflexion sur comment montrer son travail. Cependant, tu as peut-être aussi remarqué l’attitude de la peintre elle-même. Ses portraits adoptent des caractéristiques physiques qu’elle aussi, adopte : peau nue, cheveux à la longueur sensuelle, expression du visage neutre (voire inexpressive), pose lascive, lumière chaude et environnement romantique. Bin oui, soyons honnêtes, elle est clairement l’archétype de la jeune femme espagnole jolie, sexy, et parfaite. De longs cheveux bruns, des tatouages, des formes généreuses mais magnifiquement réparties, et des vêtements qui subliment ses courbes féminines.

À LIRE :   El Seed ouvre nos yeux sur les préjugés

Ses 93 000 abonnés sur Instagram sont-ils fans de ses peintures, ou de ses formes ? Il y a sûrement des deux, clairement. Pourtant, il y a derrière cette mise en scène « triangulaire » (tableau, peintre et regardeur) une question qui mérite d’être creusée : la dimension commerciale de l’espace de démonstration public et gratuit qu’est Instagram. Cela fonctionne aussi pour le reste des réseaux sociaux.  Thani Mara se sert d’Instagram pour montrer son travail différemment, en se présentant dans le cadre, pinceaux et tubes de peinture à la main, « dans le feu de l’action ». Technique de vente ? Stratégie pour gagner en popularité ? Mise en abîme de son travail ? Ou simple narcissisme ? À toi de voir.

 

instagram instagram instagram instagram instagram instagram instagram

À retrouver sur
Facebook
Instagram