Fresques déjantées avec Wild Drawing

Le street art de Wild Drawing

Un surnom bien choisi au vu de ses oeuvres aussi magistrales que sombresSauvage pour le côté animalier ou aliéné : pieuvres, hiboux, monstres à deux têtes… Aucune limite dans la représentation artistique pour ce jeune artiste originaire de Bali. Aujourd’hui installé à Athènes, les passants ont souvent l’occasion de découvrir une nouvelle fresque murale au style aiguisé, dark ou politisé. Impossible de catégoriser le graffeur, retenons juste sa variété esthétique.

À LIRE :   Les clichés pervers de Torbjørn Rødland

 

wd wd wd wd wd wd wd wd wd wd wd wd wd wd
Publicités