Un regard sous la surface de l’eau avec Neil Craver

Nature et nudité aquatique

Avec Neil Craver, les corps nus s’expriment sous l’eau au coeur de la nature, comme si la beauté rimait avec flore et nudité. Ce photographe américain, peintre de formation, aime prendre sous tous ses angles des corps en mouvement dans des espaces sauvages et dans le plus simple appareil. Les membres de ces femmes, aussi belles que naturelles, se confondent alors avec ceux des arbres contemplatifs. Couleurs variées, contrastes, volumes, dégradés pour des mondes qui se côtoient là où le regard ne va pas. Armé de son Canon EOS 1Ds Mark II, le photographe mettra plus de 3 ans pour réaliser sa série « OmniPhantasmic » et rendre l’effet saisissant du poids du corps dans l’eau. « Ce que vous pouvez percevoir et traiter du monde extérieur n’est qu’une portion extrêmement limitée de ce que l’on reçoit vraiment de l’environnement extérieur », confie l’artiste. Une volonté d’aller au delà des mots pour faire un poème en photos. Défi relevé pour des clichés sous-marins plus vrais que nature:

À LIRE :   Fascinant ou troublant, la radicalité du photographe Antoine d'Agata
Craver Craver Craver Craver Craver Craver Craver Craver Craver Craver Craver Craver