Pyramiden, une ville soviétique…en Norvège

 

La citée minière figée dans le temps

 

Une statue de Lénine fait encore face aux montagnes norvégiennes dans le village de Pyramiden. Sur l’île de Spitsbergen, archipel au nord de la Norvège à plusieurs centaines de kilomètres du cercle polaire, Pyramiden est une ancienne colonie russe. Achetée par les russes en 1927, cette zone riche en charbon a été ensuite abandonnée en 1998.

Pyramiden Pyramiden Pyramiden

 

Avant l’évacuation de 1988, 1200 personnes vivaient dans cette citée soviétique perçue comme idéale pour l’époque, car comprenant un hôpital, un cinéma, un centre culturel, et un complexe sportif avec piscine. Cependant, face a la non rentabilité de la mine, et la chute du mur précipitant l’effondrement de l’union soviétique, Pyramiden fût abandonnée. Ses bâtiments, aux angles arrondis, et non droits comme le stipulait l’architecture soviétique, pour réduire l’érosion due aux vents polaires, ont pris la poussière.

À LIRE :   La Russie joue au foot... mais pas que
Pyramiden Pyramiden

Néanmoins, un hôtel de 24 chambres a été réhabilité pour accueillir les touristes. En effet, la Russie souhaite rendre la ville fantôme en destination touristique hors des sentiers battus.Les visiteurs viennent donc l’été visiter un passé soviétique révolu. Ils croiseront sûrement l’un des 8 russes à travailler en haute saison pour entretenir les locaux et faire office de guide, avant d’abandonner encore une fois Pyramiden durant l’hiver polaire.

Pyramiden Pyramiden