Daesh lance son application Djihad Go

Djihad 2.0

Ce n’est un secret pour personne, l’organisation terroriste Daesh vit ses derniers instants. Après avoir échouer dans son projet de s’attaquer directement aux Pokémon, l’État Islamique entend donner aux aspirants djihadistes l’impression de servir le califat.

C’est dans une keynote organisée dans la mosquée de Mossoul que le chef de l’EI, Abu Bakar Al-Baghdadi, a annoncé le lancement de l’application Djihad Go. « Il est temps pour nous d’entrer dans la modernité » dit-il, « Djihad Go est une révolution, c’est à la fois un jeu, un réseau social et une agence de voyage ».

Sous les applaudissements d’une foule en délire, Baghdadi a annoncé vouloir concurrencer le jeu Pokémon Go qui fait un carton dans les rangs de l’organisation. Les joueurs pourront capturer des kouffars VR en lançant des burkaballs tandis que d’autres lanceront des intifadas sur les personnes et organismes de leur choix via le générateur d’intifada .

djihad go 1

Mais en plus de comparer ses scores avec ses amis, Djihad Go permet de mettre en relation les djihadistes du monde entier comme un vrai réseau social. Grâce à la géolocalisation lunaire, les vrais GPS attirant les drones, il sera possible de rencontrer les filles chaudes de Mossoul ou encore de trouver les meilleures lapidations sur Rakka.

À LIRE :   "Caniba" : le film sur Issei Sagawa, le cannibale japonais

Les concepteurs de l’application ont aussi évoqué un comparateur de prix pour les vols à destination de la Turquie qui devrait arriver dans une version V.2 mais le clou de la soirée fut l’annonce de la fonction kamikaze permettant de se sortir de toute les situations chaudes.

La concierge est dans l’escalier 

 

 

N.B : Open Minded reste un site de distraction et non de politique. Les articles de la concierge sont des vastes rumeurs, blagues, et actualités décalées, à ne pas prendre au pied de la lettre. 

 

 

Publicités