Blaise Arnold : sous la grisaille, les bistrots

blaise arnold
Blaise Arnold / Red Lights

Blaise Arnold immortalise les bistrots

C’est sous un ciel volontairement grisé que le photographe Blaise Arnold nous emmène, dans une atmosphère empreinte de nostalgie et d’une bonne dose de mélancolie. Et pour cause, il nous ouvre les yeux sur des lieux qu’on oublie beaucoup trop souvent, alors qu’ils font définitivement partie de notre quotidien, que l’on soit fumeur, joueur au loto, ou amateur d’un bon vieux café-comptoir à l’arrache avant d’aller au taf. Oui, c’est sur le thème des bistrots, et plus particulièrement des bars-tabacs, que notre photographe a décidé de réaliser une série.

Ces piliers de notre société, on t’en a déjà parlé. Nombre d’entre eux sont en voie de disparition, et ces vestiges du passé sont ancrés toutefois dans le présent. Red Lights, c’est le nom de cette série (que tu peux retrouver en intégralité par ici), et c’est effectivement ces établissements qui illuminent les rues de leurs devantures et enseignes rougeoyantes, surtout lorsqu’un temps pluvieux vient assombrir la ville.

À LIRE :   Immersion dans l'intimité de chambres capsules à Tokyo

Les photos mettent donc en avant des « bistrots du coin », à Paris, mais aussi un peu partout en France. Ce sont donc les bars de Ménilmontant, Belleville, du XIIIe arrondissement, mais aussi de Malakoff à Saint-Ouen, en passant également par Ivry-sur-Seine. Tu reconnaitras peut-être celui du coin de ta rue, qui sait !

blaise arnold

 

blaise arnold

 

blaise arnold

 

blaise arnold

 

blaise arnold

 

blaise arnold