Nouveauté sur le marché : l’emploi à 80 centimes/h débarque

L’Allemagne et sa drôle façon de penser sur l’emploi

Pour faciliter leur intégration, l’Allemagne veut proposer aux migrants des emplois payés 80 centimes de l’heure, à l’exemple des mini-jobs qui existent déjà pour les chômeurs de longue durée.

Le gouvernement allemand veut créer 100.000 offres d’emploi à 80 centimes de l’heure pour les réfugiés en Allemagne, dont 11.600 dans le Bade-Wurtemberg, d’ici trois ans. L’objectif ? Donner l’occasion à ces migrants de perfectionner leur allemand et de découvrir leur pays d’accueil à travers le monde de l’entreprise. Vraiment?

emploi

Le projet vient d’être mis en place mais il semble déjà quelque peu contesté. Les réfugiés ne percevront en effet que 80 centimes de l’heure, contre un euro et cinq centimes pour les chômeurs de longue durée. Les réfugiés travailleront dans les structures d’accueil qui les logent. Ils auront donc moins de frais de transport et d’hébergement, d’après le gouvernement.

À LIRE :   Le hastag qui cartonne sur Twitter : #jesuisnico

Les migrants hébergés en dehors des foyers d’accueil prévus à cet effet ne seront pas payés davantage pour autant. Ils continueront cependant à percevoir une aide du « Land » voisin de 300 euros par mois, contre 140 euros pour les personnes accueillies dans des structures officielles. Les réfugiés susceptibles d’être recrutés n’ont pas encore de permis de séjour définitif. En attente de documents en règle, ils ne peuvent donc pas prétendre à un emploi en temps que tel.
80 centimes, le prix d’une sucette chez le boulanger ?