Pornographie et érotisme, ça veut dire quoi exactement ?

Tu connais la différence ?

Le sexe est omniprésent dans notre société. Que ce soit à la télévision, dans les pubs, les moeurs ou même dans les clips de nos chanteuses préférées. Beaucoup de ces représentation sexuelles sont sujets à controverse. Cette tendance nous incite à nous demander ce que peut être une image saine de la sexualité par rapport à une, qui est offensante. En gros, quelle est la différence entre pornographie et érotisme ?

Sur cette jolie photo de la mannequin Emily Ratajkowski, chacun est en droit de se demander si la frontière entre pornographie et érotisme ne s’est pas définitivement effacée. Cependant, se rincer les yeux devant Emily n’a rien à voir avec de la pornographie. Il s’agit là d’érotisme. Certes, pour certains regarder un mannequin nu peut avoir le même effet qu’un film porno cependant ce n’est pas parce que ces deux formes de représentations vous stimulent sexuellement qu’elles sont identiques.

Le dictionnaire définie la pornographie comme une représentation sexuelle particulièrement obscène, sans visée artistique et dont l’unique intention est de provoquer l’excitation sexuelle du public. Etymologiquement, le mot pornographie vient du grec porné, dérivé du verbe pernemi qui veut dire vendre. Il désignait à l’origine celles et ceux qui vendaient leurs corps, autrement dit les prostitué(e)s. Le terme important ici est « obscénité ». L’obscénité renvoi à l’indécence, à des représentations de la sexualité qui peuvent blesser la délicatesse par des représentations grossières de la sexualité.

À LIRE :   Légalisation des drogues. Un exemple Européen qui marche plutôt bien

Pour ce qui est de l’érotisme, il est plus dans la suggestion. Il éveille le désir sexuel et augmente l’excitation sexuelle. La différence avec la pornographie réside avant tout dans le fait que ce dernier est un produit de consommation pur et le plus souvent explicite. L’érotisme est plus suggéré et contrairement au porno peut avoir une approche esthétique et artistique comme en témoigne, si vous ne l’aviez pas remarqué, le beau coucher de soleil sur la plage derrière Emily. Dans l’érotisme, tout est question d’enrobage. Le « problème » du porno vient donc avant tout du fait qu’il ne renvoie pas l’image d’une sexualité normale et approprié pour tous. Tout y est plus violent, obscène et explicite. En gros, on ne tourne pas autour du pot.

Pour mettre tout le monde d’accord, prenons l’exemple de la drague. On peut séduire une fille en lui écrivant un poème ou en lui disant « t’es bonne ». L’on peut voir que pour exprimer la même chose, une forme est clairement plus décente que l’autre. C’est là que réside la différence entre pornographie et érotisme.

emily 3