Roberta Mancino dépasse les limites du basejump

basejump

Le basejump est un sport de haut voltige, mais certains vont encore plus loin.

Dans la vie, on ne prend pas tous la même trajectoire (heureusement).
Pourrait-on dire qu’il y a des métiers chiants et d’autres plus respectables? Non, bien sûr que non.
Tous les métiers méritent le respect, car nous avons tous besoin les uns des autres (et oui, un peu de solidarité n’a jamais fait de mal !). Sauf que voilà, il faut quand même avouer que ce que font certaines personnes est assez improbable et lance des sceaux de paillettes à la face du monde entier. Ouais, rien que ça ! Ces gens nous impressionnent, et nous font souvent prendre conscience de la diversité infinie de notre monde.

basejump
Le métier de Roberta Mancino par exemple, fait partie de ceux qu’on admire mais qu’on n’envie pas forcément. Pourquoi ? Simplement car sauter dans le vide à seulement 4 570 mètres, tout le monde n’en n’est pas capable et n’en n’a pas envie.
C’est pourtant bien le basejump qui berce les rêves de cette italienne de 35 ans, et ce sport extrême est pour elle, au final, simple comme bonjour. Si tu ne connais pas encore le basejump, c’est une pratique sportive consistant à sauter dans le vide depuis des spots assez, voire méga haut du type buildings, falaises, hélicoptères, tours. Ainsi, à l’aide d’une wingsuit, cette combinaison qui leur donne des airs d’écureuil volant, ou d’un simple parachute, les basejumpers peuvent taper des pointes à 200 km/h. Ok les potes, ça calme !

À LIRE :   Speed Week de Bonneville, les voitures du passé dans le futur
basejump

Direction Brisbane en Australie, pour le Go Pro Summit du mois de mai dernier.
Là-bas, athlètes de haut-niveau, nageurs, surfeurs, skateurs, cyclistes, basejumpers et autres personnes addict à l’adrénaline se retrouvent afin de partager les vidéos de leurs sessions. Réalisés bien sûr à l’aide de Go Pro, des dizaines de films courts sont présentés, dont certains sont visibles en ligne sur ce site.
Le rapport avec Roberta? À l’occasion de cet évènement, elle a réalisé son rêve de basejumpeuse le plus dingue : survoler un volcan en activité. Ainsi, la voilà se jeter dans le vide au-dessus du volcan Villarrica au Chili. Culminant à 2 860 mètres, c’est aujourd’hui un des volcans les plus actifs du monde entier. De quoi être calme et détendue ma foi ! Tout comme toi quand tu vas regarder cette superbe vidéo. 😉


Tu te demandes ce que cette femme complètement cramée fait du reste de ses journées ? Eh bien moi aussi, je me suis interrogée dis donc ! Elle prend à coeur son statut de sportive la plus sexy du monde que le magazine américain Men’s Fitness lui a attribué en 2010 (regarde-moi ça), et elle fait des vidéos d’elle qui saute d’une falaise en robe de mariée (regarde ici). Ah, et elle a aussi participé au record de freefly féminin en 2013 aux côtés de 62 parachutistes, en Arizona aux États-Unis.

basejump
Bisou.