« Ces plantes peuvent tuer » : un jardin où la mort fascine

jardin
Jardin des Poisons

Le jardin du château d’Alnwick est une mine d’or de poisons.

Les jardins, ces espaces verts où errer est un plaisir. Caresser l’herbe, parler aux oiseaux, adopter un papillon, et admirer la beauté naturelle des fleurs. Un lieu qui te ramène à l’essentiel et t’invite à l’évasion !

Si tu es un enfant de la ville élevé au béton, tu dois savoir à quel point il n’est pas évident de trouver un parc digne de ce nom à côté de chez soi. Sauf si es quelqu’un de plutôt chanceux. Veinard.e.

En Espagne et en Italie par exemple, se trouvent deux espaces simplement sublimes. Le jardin de la famille des Médicis se situe à Padoue, en Vénitie au pays des pâtes (l’Italie, au cas où). Construit en 1545, c’est le tout dernier jardin médicinal universitaire existant, sisi.
On reste sur le même parallèle, mais à quelques kilomètres sur la gauche pour aller sur la colline de Montjuic à Barcelone. Bienvenue au pays de la tortilla ! Construit et réaménagé pour l’Exposition Universelle de 1929, ce grand parc accueille une dizaine de jardins aussi différents que beaux. L’un d’entre eux est constitué uniquement de cactus, tandis qu’un autre est sur le thème du théâtre grec.

jardin
Jardin des Médicis à Padoue en Italie
jardin
Montjuic à Barcelone
jardin
Un des jardins à Montjuic, Barcelone

Pourtant, c’est un jardin d’un tout autre style qui a pris place au sein du château d’Alnwick, au Nord-Ouest de l’Angleterre. Contruit à la fin des années 1000 (ouais, on n’était pas nés…), cette bâtisse appartient au douzième duc de Northumberland et possède un jardin vraiment très particulier.

jardin
Château d’Alnwick en Angleterre
jardin
Intérieur du château d’Alnwick
jardin
Intérieur du château d’Alnwick

Pour te teaser un peu avant de te révéler la vérité, dressons un court historique.
Château à la fois classique dans son architecture extérieure, et contemporain et baroque dans sa décoration intérieure, les murs de celui-ci portent avec fierté des toiles de grands peintres classiques tels que Titien, Turner et Canaletto.
Petite anecdote: un des épisodes de la série Downtown Abbey a été tourné là-bas.
Au coeur du grand jardin familial et convivial aménagé sur demande de la duchesse de Northumberland Jane Percy, se trouve un autre jardin qui pourrait en faire vriller plus d’un. Ouais, les parents saoulés d’entente hurler leurs enfants à longueur de journée peuvent trouver au « Jardin des Poisons » de quoi calmer leur fureur…
Et pour se justifier d’avoir construit un jardin où poussent toutes sortes de plantes toxiques et mortelles, la duchesse s’explique:

Je me demandais pourquoi tant de jardins à travers le monde sont portés sur le pouvoir de guérison des plantes plutôt que sur leur capacité à tuer… Je sentais que la plupart des enfants que je connaissais seraient plus intéressé à entendre comment une plante tue, combien de temps il vous faudrait pour mourir si vous avez mangé et comment horrible et douloureuse la mort peut être.

 

Depuis son ouverture en 2005, les jardiniers du « Poison Garden » cultivent plusieurs familles de plantes avec grand soin comme les digitales, les euphorbes, les roses de Noël, le cystite, la jusquiame, la belladone, et pour les plus chauds, la mandragore, l’erythroxylum coca, le cannabis et les champignons hallucinogènes. La plante qui arrive en haut de l’échelle des criminelles est le ricin. En effet, ses graines contiennent une protéine mortelle appelée la ricine. Super !
Bien évidemment, les visites sont encadrées avec la plus grande attention, et l’ambiance est plus tendue que familiale. On ne voudrait pas tous finir comme l’homme qui inspira « Into The Wild« … Mais on aime quand même !

jardin
Entrée du Jardin des Poisons
jardin
Jardin des Poisons
Euphorbe
Euphorbe
jardin
La cytise
jardin
Ricin
jardin
Mandragore