Le palais surréaliste d’un utopiste

palais

Le palais décalé de Ferdinand Cheval

J’irai au bout de mes rêves comme dit Jean-Jacques Goldman, adage qu’a suivi Ferdinand Cheval en construisant son palais idéal de la force de ses bras. Et non, il n’est pas situé en Asie, mais à Hauterives dans la Drôme.

palais

 

Il était une fois en avril 1879, Ferdinand Cheval, un facteur rural de 43 ans qui butta sur une pierre à la forme incongrue lors d’une tournée. Il consacrera 33 ans de sa vie à bâtir tout seul son château. Achevé en 1912, il aura ramassé des pierres tous les jours avec une simple brouette. Incompris, traité de pauvre fou, son monument sera classé monument historique en 1969. Ferdinand sera toute fois admiré par les surréalistes. André Breton viendra à plusieurs reprises visiter l’édifice et lui rendra hommage avec le poème Le revolver à cheveux blancs. Pablo Picasso réalisa 12 dessins du fondateur.

palais

 

Entouré d’un jardin luxuriant, le site se visite et permet de découvrir une œuvre architecturale détonante peuplée d’étranges créatures animales et mythologiques. Haut lieu culturel, des concerts s’y déroulent (comme Francis Cabrel ce mois-ci) ainsi que des expositions (L’artiste Ben invite 40 artistes décalés inspirés par le site). Même les caméras s’y installent. Le tournage d’un biopic va bientôt commencer avec Jacques Gamblin dans le rôle du facteur Cheval et Alexandra Lamy dans la peau de son épouse.

palais palais

 

Ne pouvant être enterré à l’intérieur de son château, il se lança à 78 ans dans la construction de son propre tombeau du silence et du repos sans fin dans le cimetière du village.

palais

 

Solenn Cordroc’h